Accusé d’être climatosceptique, le patron de la Banque mondiale n’envisage pas de démissionner

La Maison Blanche a dit « condamner », vendredi, les propos de David Malpass, qui avait refusé de reconnaître, lors d’une table ronde, le rôle des énergies fossiles dans le réchauffement climatique.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :