Entre gel des factures d’énergie et fortes baisses d’impôt, l’énorme pari budgétaire du gouvernement britannique

Le cabinet de Liz Truss va emprunter autant que lors de la grande crise financière de 2008. Les marchés s’inquiètent et l’opposition parle de « folie ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :