Dans les entrailles des « dark kitchens », ces « cuisines fantômes » qui se multiplient dans les grandes villes

Consacrées exclusivement à la livraison à domicile, ces lieux parfois appelés « restaurants virtuels » pullulent depuis les confinements mis en place face à la pandémie de Covid-19 et suscitent de nombreuses critiques de la part de riverains et d’élus.
%d blogueurs aiment cette page :