Publicités

Les anciens locaux de l’Afpa à Montreuil réquisitionnés pour les résidents du foyer Bara

Mercredi 26 septembre 2018 à 6 h du matin, Patrice Bessac et une série d’élus de la ville de Montreuil ont investi les anciens locaux de l’Afpa, avenue de la Résistance pour y loger provisoirement quelque 200 résidents du foyer Bara, situé dans la rue éponyme. « Ces Montreuillois, Maliens, qui vivent ici parfois depuis plusieurs dizaines d’années, travaillent dans nos restaurants, ont construit nos routes, les logements dans lesquels nous vivons, ont droit à la dignité », déclarait le maire de Montreuil, sur le parvis des bureaux de l’Afpa, encerclés par plusieurs dizaines de CRS.

Mercredi 26 septembre 2018 à 6h du matin, Patrice Bessac et une série d’élus de la ville de Montreuil ont investi les anciens locaux de l’Afpa, avenue de la Résistance. © Jgp

« Je souhaite que force reste à la loi, qui est de mon côté, puisque l’acte d’arrêté de réquisition a été pris dans le respect des textes », fait valoir Patrice Bessac. © Jgp

Les forces de l’ordre bloquent l’entrée des anciens locaux de l’Afpa. © Jgp

« La veille, une réunion avec le préfet de Seine-Saint-Denis s’était soldée par un échec, le représentant de l’Etat refusant d’accéder à la demande de relogement de ces personnes, que la Ville formule depuis plus de deux ans », faisait valoir un conseiller du maire. Une convention signée en 2013 entre la commune et l’Etat prévoit pourtant le relogement des résidents du foyer Bara, ce dernier se trouvant dans un état d’insalubrité constituant une menace pour leur santé, poursuit la mairie. Ceci afin de permettre la démolition et la reconstruction du foyer, géré par Coallia. « Si l’Etat avait accepté nos propositions, nous serions aujourd’hui proches de la date de l’inauguration du foyer rénové », déplore Patrice Bessac.

Bâtiment toujours encerclé

Mercredi 26 septembre en début d’après-midi, l’installation des résidents au sein de l’immeuble de l’Afpa se poursuivait, une cuisine, des lits et des sanitaires ayant été installés. « Une étude de l’Etat a montré que cet immeuble était de nature à accueillir ces personnes, indique le maire. Un récent passage des services de l’hygiène dans le foyer Bara a démontré que les conditions pour y séjourner n’étaient plus réunies. Je souhaite que force reste à la loi, qui est de mon côté, puisque l’acte d’arrêté de réquisition a été pris dans le respect des textes ». ajoutait-il.

Mais en milieu d’après-midi, les forces de l’ordre encerclaient toujours le bâtiment, empêchant toute entrée en son sein. « Plusieurs élus envisagent de dormir là ce soir », soulignait-t-on dans l’entourage du maire. Aucun contact n’a été établi à cette heure avec les services préfectoraux pour envisager une sortie de crise.

Cet article Les anciens locaux de l’Afpa à Montreuil réquisitionnés pour les résidents du foyer Bara est apparu en premier sur Le journal du Grand Paris – L’actualité du développement économique d’Ile-de-France.


Go to Source
Author: Jacques Paquier

Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :