Situation du Foyer Bara de Montreuil : réquisition des anciens locaux de l’AFPA

Le mercredi 26 septembre au matin, les résidents ont trouvé refuge dans les anciens locaux de l’AFPA.

Créé en 1968 pour accueillir des travailleurs migrants, le site historique du foyer Bara est devenu vétuste et insalubre. En 2013 un protocole de desserrement du foyer a été signé afin de permettre la démolition et reconstruction de ce lieu historique de Montreuil.
Deux résidences sociales ont déjà été ouvertes en 2015 et 2016. Depuis deux ans, la ville de Montreuil propose à l’État d’utiliser les locaux vides de l’AFPA, situés à Montreuil et propriété de l’État, afin d’héberger de façon temporaire les derniers résidents dans des conditions décentes.
Malgré les alertes répétées et les propositions faites par la ville, l’État est resté sourd. Face à cette défaillance de l’État et pour répondre aux conditions de vie des résidents, travailleurs migrants en grande majorité, le maire de Montreuil a pris ses responsabilités et fait valoir son pouvoir de réquisition. 

  • Télécharger l’arrêté de réquisition
  • Communiqué 21/09/18 – Pour dénoncer les conditions de vie inhumaines des résidents du Foyer Bara de Montreuil, Patrice Bessac a passé la nuit dernière à leurs côtés
  • Communiqué 26/09/18 – Patrice Bessac maire de Montreuil dénonce les conditions vie inhumaines des résidents du foyer Bara
  • Communiqué 19/10/2018 – Expulsion des travailleurs migrants installés dans les anciens locaux vides de l’Afpa
  • Communiqué 24/10/2018 –  Montreuil : Le Préfet conteste devant la justice la dangerosité du foyer Bara
  • Communiqué 31/10/2018 – Le Tribunal Administratif de Paris reconnaît le danger du foyer Bara
  • Ordonnance 19/10/18 – n°1817901/9
  • Ordonnance 19/10/18 – n°1817902
  • Ordonnance 31/10/18

Reportage sur la situation du Foyer Bara : le mercredi 26 septembre au matin, les résidents ont trouvé refuge dans les anciens locaux de l’AFPA. 


Go to Source
Author:

%d blogueurs aiment cette page :