Publicités

Direction New-York avec Nawel Benatzman

« Les voyages forment la jeunesse »… Voilà un adage qui prend tout son sens lorsque Nawel évoque son séjour de deux mois à New-York. « Le voyage nous rend moins égoïste. On apprend beaucoup sur soi, les autres, la vie », confie la jeune Bezonnaise, qui partait pour la première fois aussi longtemps et aussi loin, seule ! Sa maman, Fadila, le confirme. « Je l’ai sentie changée à son retour, plus adulte et responsable ». C’est que, pour son premier stage, Nawel a vu les choses en grand : New-York ! « Je cherchais un stage dans un pays anglophone et au fil de mes recherches, j’ai trouvé une entreprise, en plein coeur de Manhattan », raconte la jeune fille.

Un coup de pouce de la ville avec la bourse jeunes

Débrouillarde, Nawel réunit alors l’argent économisé lors de ses nombreux baby-sitting puis se rend au service municipal de la jeunesse pour exposer son projet. « Je connaissais déjà le service car j’ai longtemps participé aux animations proposées pendant les vacances. Ils ont toujours été très à l’écoute et de bon conseil ». Là, la Bezonnaise apprend qu’elle peut prétendre à la bourse jeunes. « Le dispositif a permis de financer mes billets d’avion ! », se réjouit-elle. Grâce au soutien de la ville et de sa famille, le projet de stage à New-York prend vie. Le temps de trouver un logement et voilà que Nawel est déjà partie. Pendant deux mois, « du 27 avril au 2 juillet exactement » se souvient sa maman, la Bezonnaise a effectué un stage de prospection au sein d’un fabricant de bijoux de luxe. « Je devais rechercher des influenceurs pour promouvoir la marque », explique-t-elle.

Si l’expérience professionnelle est enrichissante et lui a permis de valider sa première année de BTS commerce international, l’aventure personnelle l’est tout autant. « C’était la première fois que je gérais mon quotidien et mon budget seule. Mais on s’y fait vite ! » Quand elle ne travaille pas, Nawel parcourt les rues de New-York. Des fameux escaliers rouges de Times Square, à la statue de la Liberté, en passant par la plage de Coney Island et les balades à Central Park, la Bezonnaise prend plus de 2000 photos. « Cette ville est immense et si cosmopolite. On a parfois l’impression de traverser un pays différent d’une rue à une autre. Puis j’ai été agréablement surprise par la simplicité du contact avec les gens. »

Forte de cette expérience outre-atlantique, Nawel vient d’entamer sa deuxième année de BTS commerce international. Plus mature, encore. « Ce stage m’a donné envie de persévérer dans le commerce international, car ça ouvre beaucoup de possibilités. Et même si j’ai du mal à me projeter, je sais dans quelle direction aller ! », confie-t-elle.


Go to Source
Author:

Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :