Publicités

Valérie Pécresse annonce l’organisation d’un référendum sur l’avenir du périphérique

« Il n’est pas envisageable pour la Région que la Ville de Paris piétonnise le centre de Paris et qu’en même temps, en 2024, elle envisage la suppression d’une voie de circulation générale , indique Valérie Pécresse dans les colonnes de nos confrères du Parisien. Cela n’est pas possible. Le covoiturage ou les arrêts de bus sur le périphérique, cela ne peut pas fonctionner. C’est un vœu pieux. Est-ce que vous imaginez quelqu’un aller prendre un bus sur la voie de gauche du périphérique, à une porte de Paris ?, poursuit la présidente de la Région. Ce projet est totalement idéologique. Ce serait la thrombose de l’Île-de-France. C’est pourquoi nous allons organiser un référendum régional sur l’avenir du périphérique », ajoute-t-elle.

Valérie Pécresse, le soir de sa réélection à la présidence de la Région Ile-de-France. © Jgp

Avant les vacances d’été, le sénateur (LR) des Hauts-de-Seine Roger Karoutchi, proche de la présidente de Libres !, avait déposé des amendements en commission des lois visant à confier à la Région la gestion du boulevard périphérique parisien. Mais ces derniers n’avaient pas été adoptés par la commission.

Valérie Pécresse indique également au Parisien qu’elle a demandé au Premier ministre un report de la livraison du CDG Express à 2027. « Ma position n’a pas changé, indique l’élu. Je considère qu’aujourd’hui l’État n’est pas en capacité de garantir un fonctionnement satisfaisant du RER B avec des travaux concomitants du CDG Express ».

Cet article Valérie Pécresse annonce l’organisation d’un référendum sur l’avenir du périphérique est apparu en premier sur Le journal du Grand Paris – L’actualité du développement de l’Ile-de-France.


Go to Source
Author: Jacques Paquier

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :