Publicités

Pantin : les Sheds, un centre d’art/lieu d’accueil petite enfance au cœur des 4 chemins

En inaugurant les Sheds, mercredi 8 juin, au cœur des 4 chemin à Pantin, Bertrand Kern a énuméré les nombreux projets en cours pour améliorer la vie du quartier, et des cités qui le composent. Nouveau collège, micro-folie (lieu d’accès virtuel à la culture muséale et aux châteaux franciliens), crèche parentale, marché provisoire… Ici, la municipalité ne ménage pas sa peine.

Maud Caubet a ouvert les lieux sur le parc Diderot, en créant de vastes baies vitrées et des puits de lumière sur le toit.© Jgp

Bertrand Kern, maire de Pantin. © Jgp

Avant. © Jgp

Après. © Jgp

Vue aérienne du site, à l’époque de sa pleine activité industrielle. © DR

Cette nouvelle pierre à l’édifice d’une politique de la ville ambitieuse est entourée du vaste parc Diderot, inauguré récemment lui aussi et superbement paysagé, avec des parcelles en herbes folles, et – surtout – un immense plan d’eau, accessible à la baignade, qui fait la joie des bambins dans un quartier où peu partent en vacances.

Les Sheds (*), dont la rénovation a été conçue par Maud Caubet, ont vu le jour en 1859, date de création des filatures par la famille Cartier-Bresson, venue du 3e arrondissement de Paris, et dont les ateliers s’étendirent jusqu’à occuper 14 000 m2. Le site a connu diverses occupations depuis la fin de son activité industrielle, dans les années 1960. La ville a décidé de ne conserver qu’un des ateliers, celui qui était dans le meilleur état, et de détruire les autres.

Transparences

Maud Caubet a ouvert les lieux sur le parc Diderot, en créant de vastes baies vitrées ainsi que des puits de lumière sur le toit. L’ouverture caractérise l’intérieur du bâtiment également, où l’espace dédié à la création artistique, conjuguant accueil d’artistes en résidence et expositions temporaires, et l’espace dédié à la petite enfance, qui mêle une crèche et un lieu d’accueil pour assistantes maternelles, pourront être séparés par une cloison opaque ou transparente, selon l’humeur.

Les Sheds, dont la rénovation a été conçue par Maud Caubet, ont vu le jour en 1859, date de création des filatures par la famille Cartier-Bresson. © Jgp

Maud Caubet. © Jgp

Les Sheds jouxtent un parc doté d’un immense plan d’eau, accessible à la baignade, qui fait la joie des bambins. © Jgp

Maud Caubet a conservé les poutres en ferronneries existantes, de même que les briques rouges historiques, ajoutant des briques noires, courantes en Belgique où l’architecte a longtemps résidé, en phase avec la vocation artistique des lieux. « Notre idée est de faire des Sheds un lieu où se croisent les habitants du quartier, les enfants et les amateurs d’art, de Paris et d’ailleurs, qui viendront voir les expositions », commente Maud Caubet, fière d’avoir franchi les multiples obstacles d’un projet réalisé en grande partie durant la pandémie.

 

* Shed : Combles dissymétriques avec un versant court vitré et à forte pente, puis un versant long, couvert, et à faible pente. Ce type de toiture est utilisée dans les bâtiments industriels pour apporter un maximum de luminosité dans les ateliers.


Go to Source
Author: Jacques Paquier

Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :