Patrick Ollier se rend à Irpin et Kiev

« Je suis heureux aujourd’hui de revenir à Kiev à l’invitation de son maire Vitali Klitschko. Nous avons pu évoquer ensemble les projets de reconstruction qui pourront être soutenus dans le cadre d’une aide d’urgence de 500 000 euros accordée le 4 avril dernier par un vote à l’unanimité de la métropole du Grand Paris, indiquait Patrick Ollier mercredi 20 juillet. Notre aide se concentre sur des projets identifiés (notamment en matière d’infrastructures, d’ingénierie, d’innovation…). Nous sommes aux côtés de Kiev, de son agglomération et de ses habitants », ajoutait le président de la métropole du Grand Paris. Plus tôt dans la matinée, en compagnie de Geoffroy Boulard, vice-président de la Métropole délégué à la Communication, à l’Innovation et au Numérique, le maire de Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine) s’est rendu à Irpin, ville martyre qui porte les stigmates de la guerre et qui a été détruite à 60%.

Patrick Ollier et Geoffroy Boulard à Irpin, accueillis par son maire Oleskendr Markushyn. © DR

Pont d’Irpin, ville martyre qui porte les stigmates de la guerre et qui a été détruite à 60%. © DR

Patrick Ollier, président de la métropole du Grand Paris, et Vitali Klitschko, maire de Kiev, signent un nouveau programme de coopération en présence d’Étienne de Poncins, Ambassadeur de France en Ukraine, et de Geoffroy Boulard, vice-président délégué à la Communication, à l’Innovation et au Numérique.© DR

L’ancien ministre des Relations avec le parlement a été accueilli par son maire Oleskendr Markushyn et des autorités locales. Il a visité les lieux touchés par les combats et a pu constater les dégâts de la guerre, notamment au niveau du pont de la ville, du centre culturel, du stade municipal et des immeubles d’habitations. La journée a été également marquée par un temps de travail avec Étienne de Poncins, ambassadeur de France en Ukraine, dans la continuité de la collaboration entamée en 2018 par la métropole du Grand Paris qui avait signé à l’époque un mémorandum d’entente avec Kiev.


Go to Source
Author: Jacques Paquier

%d blogueurs aiment cette page :