Salon des maires : GRTgaz soutient les innovations du SDESM

La convention signée le 22 novembre 2022 lors du Salon des maires et des collectivités locales (SMCL) par GRTgaz et le Syndicat des énergies de Seine-et-Marne (SDESM) comprend une série d’actions pour identifier des gisements de production et de consommation d’énergies renouvelables. Le développement de la production de gaz et d’hydrogène vert ou bas-carbone est ainsi visé.

Pierre Yvroud, président du SDESM, Frédéric Moulin, délégué territorial Val-de-Seine de GRTgaz et Thierry Trouvé, directeur général de GRTgaz © Jgp

Des projets de méthanisation agricole et d’hydrogène par pyrogazéification devraient se concrétiser dans ce cadre. Ils permettront de décarboner les industries présentes sur le territoire du SDESM (qui s’étend sur quelque 450 communes), verreries et cimenteries par exemple, ces dernières consommant aujourd’hui de l’hydrogène produit par vaporeformage. Outre les bienfaits de ce verdissement pour la planète, les taxes carbone dont doivent s’acquitter les industriels concernés seront réduites d’autant.

Deux gisements identifiés

« Le nord du département, de Meaux à la zone aéroportuaire de Roissy, de même que le sud-est de la Seine-et-Marne, autour de Melun, en lien notamment avec le Smitom-Lombric dédié à la collecte et au traitement des déchets et qui pourrait accueillir une usine de pyrogazéification, ont également été identifiés pour leurs potentiels », indique Gérald Gallet, le directeur général du syndicat. Outre GRTgaz, la Banque des territoires, la région Ile-de-France ou GRDF comptent, en l’espèce, parmi les partenaires du SDESM.

Gérald Gallet, directeur général des services du Syndicat des énergies de Seine-et-Marne. © Jgp

« Le SDESM figure en tête du peloton des grands syndicats qui transforment le modèle », soulignait Frédéric Moulin, délégué territorial Val-de-Seine de GRTgaz. Pour lui, ce type de démarche présente l’intérêt de contribuer à structurer et dynamiser la constitution des filières de production, de distribution et de consommation d’ENR. Le SDESM s’est doté de deux structures pour porter ces projets émergents, le SDESM énergies et BiMétha77.


Go to Source
Author: Jacques Paquier

%d blogueurs aiment cette page :