La Corse, ultime refuge d’un « requin ange » menacé d’extinction

Réservé aux abonnés

LETTRE DE LA PLANÈTE. Extrêmement rare en Méditerranée, l’ange de mer a trouvé sur les côtes corses son sanctuaire. Des scientifiques tentent de le préserver.

De notre correspondant à Bastia,

L'ange de la mer a trouve refuge dans les eaux corses.
L’ange de la mer a trouvé refugé dans les eaux corses. © Laurent Ballesta – Andromède océanologie

Temps de lecture : 4 min

C’est un grand poisson cartilagineux, au corps plat et tacheté, dont les très larges nageoires, souvent camouflées dans les fonds sableux, font la particularité. Du moins, aux yeux des – rares – observateurs qui ont pu apercevoir furtivement cette espèce benthique, pouvant mesurer jusqu’à 240 cm, dans les eaux de la Méditerranée.

S’il a longtemps peuplé le bassin occidental du Mare nostrum, l’ange de mer commun – ou Squatina squatina, son nom scientifique – n’est plus de ces animaux marins que l’on rencontre au large des côtes à bord d’un chalutier. Ce « requin ange », comme l’appellent communément les pêcheurs, autrefois vendu et consommé, est considéré comme l’une des cent espèces les plus menacées au monde. Protégée depuis 1979 par la convention de Berne, elle a fait l’objet d’un clas…

Je m’abonne

Offres exclusives: -50% la première année


Continuer à lire sur le site d’origine

%d blogueurs aiment cette page :