Paris : la hausse de la taxe foncière va servir à « végétaliser » la capitale

À Paris, la taxe foncière augmentera de 52 % en 2023. Les écologistes expliquent ce qu’ils comptent faire de cet argent dans une tribune du « JDD ».

Par

<< Le budget 2023 de la Ville de Paris doit etre oriente prioritairement vers l'adaptation de la capitale aux dereglements climatiques et la justice sociale >>, ont declare les elus ecologistes parisiens.
« Le budget 2023 de la Ville de Paris doit être orienté prioritairement vers l’adaptation de la capitale aux dérèglements climatiques et la justice sociale », ont déclaré les élus écologistes parisiens. © Bruno Levesque / MAXPPP / IP3 PRESS/MAXPPP

Temps de lecture : 1 min

Anne Hidalgo a trahi une de ses promesses de campagne en augmentant de 52 % la taxe foncière à Paris. Si les propriétaires ont d’abord fait grise mine, ils ont ensuite appris que ceux qui s’engageront dans la rénovation thermique de leur bien immobilier ne subiront pas cette forte hausse. En effet, comme l’a confirmé le groupe Les Écologistes au conseil de Paris, cette augmentation a été décidée dans une optique écologique : il s’agit d’un « budget offensif pour relever le défi du climat », est-il indiqué dans une tribune publiée dans le JDD.

« Le budget 2023 de la Ville de Paris doit être orienté prioritairement vers l’adaptation de la capitale aux dérèglements climatiques et la justice sociale », ont déclaré les écologistes, emmenés par leur présidente Fatoumata Koné. Ils ont également assuré que chaque centime découlant de l’augmentation de la taxe foncière allait être investi « de façon juste », et ont tenu à tuer dans l’œuf la rumeur selon laquelle Anne Hidalgo était revenue sur sa promesse – de ne toucher à aucun impôt – pour financer les JO 2024.

Objectif « 10 m2 d’espaces verts par habitant »

Les écologistes entendent faire de Paris un exemple à l’échelle internationale : « Adapter, végétaliser, prendre soin, telle est la ligne directrice que nous appelons à suivre pour faire de Paris le modèle écologique résilient pour les villes mondiales. »

Végétaliser Paris est en effet l’un des grands combats des élus écologistes parisiens, qui entendent bien mettre à profit cette taxe foncière pour « faire sauter le bitume, planter massivement des arbres, et développer la biodiversité ». Leur projet consiste également à « créer de nouveaux parcs et jardins » (300 hectares) pour atteindre l’objectif de « 10 m2 d’espaces verts ouverts au public par habitant ».

À LIRE AUSSIArgent – Taxes foncières : de fortes augmentations


Continuer à lire sur le site d’origine

%d blogueurs aiment cette page :