Dronvor, le drone qui va révolutionner les images en mer

Le drone Dronvor est spécialisé dans les tournages de prises de vues des voiliers de course lorsqu’ils sont au large. Il est programmable et réalise les séquences automatiquement avant de revenir à bord sans que le marin ne s’en occupe.

Les drones et le milieu marin ne font pas bon ménage et c’est toujours avec des sueurs froides que les télépilotes manœuvrent leur dronedrone en mer. L’atterrissage sur un navire reste le plus délicat et c’est bien pour cette raison qu’il y a très peu de prises de vues aériennes de courses de voiliers lorsqu’ils sont au large. Fort de ce constat, la société bretonne Inanix a créé le Dronvor, un drone facile à utiliser et spécialisé pour filmer les bateaux de course. Le drone peut flotter et dispose d’un mode totalement autonome. Pour le décollage, il suffit de jeter le drone en l’airair pour que celui-ci démarre ses moteurs et se mette immédiatement à accomplir la mission pour laquelle il a été programmé. Par exemple, en mode semi-manuel, l’appareil sait reconnaître le bateau et le suit. Il reste possible de le piloter pour changer d’angle de vue.

Un drone que l’on jette en l’air

C’est vraiment le mode automatique qui est le plus efficace et le plus adapté, car le marin n’a pas besoin de s’occuper du drone. À partir de l’applicationapplication sur smartphone, l’utilisateur programme préalablement la mission et les trajectoires pour réaliser différentes prises de vues. Une fois le drone jeté, il va réaliser tout seul ses prises de vues. Malgré son poids plume, il peut affronter des coups de ventvent d’environ 50 km/h. Si le drone vient à chuter, il peut flotter et résiste à l’eau. Une fois que sa batterie atteint un niveau critique, le drone revient sur une cible placée sur un filet pour que le marin puisse le récupérer.

Ce petit drone qui tient dans la main est toujours en développement et sa conception est réalisée en partenariat avec des skippers comme Louis Burton. On devrait le voir évoluer autour des navires de la prochaine Transat Jacques Vabre et lors du Vendée Globe 2024. Sa version commerciale coûtera autour de 1 500 euros et devrait sortir en 2025.


Continuer à lire sur le site d’origine

%d blogueurs aiment cette page :