Chine : trois ans après, Wuhan garde les secrets du Covid-19

Réservé aux abonnés

Le 31 décembre 2019, Pékin admettait 27 cas de contaminations au coronavirus à Wuhan. Récit des premières heures d’une épidémie qui a changé le monde.

Par

Un voyageur portant un equipement de protection dans la gare de Hankou, a Wuhan, dans la province centrale du Hubei (Chine), le 10 decembre 2022.
Un voyageur portant un équipement de protection dans la gare de Hankou, à Wuhan, dans la province centrale du Hubei (Chine), le 10 décembre 2022. © STR/AFP

Temps de lecture : 13 min

Dans l’incipit de La Peste, Albert Camus ironise sur l’insignifiance d’Oran, théâtre de son grand roman épidémique. On pourrait en dire autant de Wuhan, la métropole du centre de la Chine où la pandémie de Covid-19 a commencé. Trois ans plus tard, le virus déferle de nouveau sur le pays. Le gouvernement est brusquement passé du « zéro Covid » au laisser-faire, abolissant tests, traçage, confinements et quarantaines. Et certains pays – Taïwan, Japon, Inde, Italie, États-Unis… – rétablissent des contrôles sur les voyageurs chinois. Un air de déjà-vu plane sur la planète coronavirus. Et pourtant, Wuhan est retombé dans l’oubli.

À LIRE AUSSICovid en Chine : et l’onde de choc frappa

Mais que s’est-il passé en décembre 2019 dans la capitale de la province du Hubei ? La chronologie est l’objet d…

Je m’abonne

Offres exclusives: -50% la première année


Continuer à lire sur le site d’origine

%d blogueurs aiment cette page :