Deux militants écologistes badigeonnent la façade de Matignon de peinture orange

L’hôtel de Matignon a été aspergé de peinture par deux jeunes gens du collectif écologiste Dernière Rénovation. La police les a interpellés. 

Par

La police a interpelle devant Matignon deux jeunes militants du collectif Derniere Renovation.
La police a interpellé devant Matignon deux jeunes militants du collectif Dernière Rénovation. © Capture d’écran du compte Twitter « Cerveaux non disponibles »

Temps de lecture : 2 min

Une porte et une partie de mur recouvertes de peinture orange. Des agents de police traînant deux jeunes hommes par les pieds et les bras. La scène, rapide, a été captée et relayée par CNews, ainsi que sur les réseaux sociaux. Mercredi 4 janvier, aux alentours de 12 h 30, des militants écologistes du collectif Dernière Rénovation se sont approchés de l’hôtel particulier de Matignon, à Paris, et ont enduit un morceau de façade de peinture orange au moyen d’extincteurs. Ils ont immédiatement été interpellés.

D’après les informations du compte Twitter « Cerveaux non disponibles », les deux jeunes hommes, âgés de 20 et 22 ans, portaient sur eux l’inscription « Qui est coupable ? ». Sur le compte Twitter du collectif Dernière Rénovation, l’action a été présentée ainsi : « Deux citoyens soutenant #DernièreRénovation entrent en résistance civile pour forcer à agir un gouvernement doublement condamné par la justice française et officiellement hors-la-loi depuis le 31 décembre 2022. »

Ils font référence à l’expiration du délai de réparation par l’État du préjudice d’inaction climatique dont il avait été reconnu coupable dans le cadre de la campagne L’Affaire du siècle. « Le délai est arrivé à son terme », peut-on entendre crier un des militants sur une vidéo.

Un collectif qui milite pour la rénovation des bâtiments

Le choix de Matignon est bien sûr symbolique : en visant la résidence de la Première ministre, les militants souhaitaient interpeller directement Élisabeth Borne sur la crise climatique. L’usage de la couleur orange est également courant dans les actions écologistes pour signifier l’urgence.

Dernière Rénovation est un collectif de « résistance civile » qui milite pour l’accélération de la rénovation thermique des bâtiments, enjeu majeur de sobriété énergétique. Le collectif s’est déjà fait remarquer, notamment lors de ses actions sur le Tour de France, à Roland-Garros ou encore sur le périphérique parisien.

À LIRE AUSSIBlocages de routes : qui se cache derrière Dernière Rénovation ?


Continuer à lire sur le site d’origine

%d blogueurs aiment cette page :