Publicités

Le Tesla Roadster d’Elon Musk aura « 10 petits propulseurs de fusée »

Elon Musk a récemment créé la surprise en évoquant une option pour le moins incroyable qui sera proposée avec le Tesla Roadster : « dix petits propulseurs de fusée ». Il s’agit en fait de propulseurs à air comprimé, dérivés d’une technologie utilisée par SpaceX, qui amélioreront l’accélération, la tenue de route en virage et le freinage.

Après avoir envoyé son Tesla Roadster dans l’espace, Elon Musk a trouvé une autre idée tout aussi déconcertante. Il veut équiper le prochain Tesla Roadster de « dix petits propulseurs de fusée » répartis tout autour de la voiture électrique. « Ces moteurs de fusée améliorent considérablement l’accélération, la vitesse maximale, le freinage et les virages. Peut-être même qu’ils vont permettre à une Tesla de voler… », écrit le milliardaire dans un message publié sur Twitter qui n’a pas manqué d’enflammer la Toile.

Son idée est de proposer cette technologie sous la forme d’un « pack SpaceX », en référence à la société aérospatiale fondée et dirigée par Elon Musk dont les fusées réutilisables servent actuellement au lancement de satellites et au ravitaillement de la Station spatiale internationale (ISS). Face aux interrogations suscitées par cette annonce, le patron de Tesla s’est fendu de quelques précisions succinctes, toujours via Twitter.

L’option SpaceX du Tesla Roadster à la place des sièges arrière

On y apprend que les propulseurs en question ne sont pas du tout des moteurs de fusée, mais des bonbonnes d’air comprimé de type COPV (composite overwrapped pressure vessel). Il s’agit de récipients qui peuvent aussi accueillir du gaz ou de l’hydrogène et dont SpaceX entend se servir pour les vols habités de la Nasa (dixit Elon Musk). Dans le cas du Tesla Roadster, les bonbonnes d’air comprimé seront rechargées par une pompe alimentée par le système électrique de la voiture.

Dix bonbonnes de ce type occuperaient évidemment une place conséquente à bord d’un Tesla Roadster. Elon Musk indique qu’il faudra pour cela sacrifier les deux petits sièges arrière. Aussi improbable puisse-t-elle paraître, l’idée d’Elon Musk n’est pas inédite. L’équipementier Bosch travaille sur un concept pas si éloigné de système de propulseur à gaz censé contrer une glissade et éviter une chute à moto.

Intéressé par ce que vous venez de lire ?

Abonnez-vous à la lettre d’information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

Cela vous intéressera aussi

À voir aussi : 


Continuer à lire sur le site d’origine

Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :