Publicités

CeramicSpeed DrivEn : bientôt des vélos sans chaîne ni dérailleur ?

Vu au salon Eurobike, la transmission pour vélo de CeramicSpeed remplace la chaîne et le dérailleur par un arbre de transmission et des roulements en céramique. Un dispositif qui réduirait considérablement la friction par rapport au meilleur des systèmes chaîne-dérailleur.

Voilà une innovation qui va intéresser les amateurs de cyclisme. La marque américaine CeramicSpeed a conçu un nouveau système de transmission pour vélo qui supprime la chaîne et le dérailleur. Le système, basé sur un arbre de transmission et des roulements en céramique, vient d’être récompensé lors du salon Eurobike, qui se tient actuellement en Allemagne.

Baptisée DrivEn, cette transmission, encore à l’état de concept, se compose d’un arbre de transmission en fibre de carbone, qui remplace la chaîne, et de roulements céramiques disposés à chaque extrémité. Ces derniers entraînent d’un côté le mono-plateau avant et de l’autre la cassette sur la roue arrière, en fait un ensemble de crans installés en cercles concentriques. L’intérêt d’un système ? Outre une fiabilité supérieure, une exposition réduite aux chocs, à la poussière et à l’eau, DrivEn réduit considérablement la friction. Selon CeramicSpeed, cette transmission permet de diminuer de 49 % la friction par rapport au groupe Dura-Ace de Shimano qui est actuellement ce qui se fait de mieux en la matière.

Le système DrivEn ne gère pas encore les changements de vitesse

Dans une transmission chaîne-dérailleur, la friction se produit sur les huit points d’articulation lorsque la chaîne s’enroule autour du plateau, des poulies du dérailleur et de la cassette. DrivEn réduit le nombre de points de friction à quatre. Pour autant, le principe de cette transmission n’est pas une nouveauté en soi. Il existe déjà mais utilise des roulements coniques qui produisent beaucoup plus de friction.

Pour le moment, CeramicSpeed indique que son innovation nécessite encore du développement car le changement de vitesse n’est pas au point. L’idée du constructeur est d’installer un servomoteur à l’intérieur de l’arbre de transmission pour le déplacer en avant et en arrière sur la cassette. Les roulements arrière s’engrèneraient alors sur un cercle différent, plus petit ou plus grand. Nous suivrons cela avec intérêt.

Intéressé par ce que vous venez de lire ?

Abonnez-vous à la lettre d’information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

Cela vous intéressera aussi

À voir aussi : 


Continuer à lire sur le site d’origine

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :