Start-up – Planète geek – Et si la France faisait (enfin) confiance à ses chercheurs

Réservé aux abonnés

Soutenir les start-up existantes et accompagner les projets de création de nouvelle structures : c’est le but du programme Rise du CNRS via sa branche Innovation.

Rubrique dirigée par

Le defi d'Alice & Bob : construire de A a Z un ordinateur quantique universel.
Le défi d’Alice & Bob : construire de A à Z un ordinateur quantique universel.

Temps de lecture : 1 min

Et si c’était chez nos têtes chercheuses que se trouvaient les meilleurs acteurs de la souveraineté technologique ? C’est l’une des convictions du CNRS qui, avec le programme Rise, veut aider les start-up nées de l’imagination de ses chercheurs à prendre leur envol. Si plus de 1 400 start-up en activité issues des laboratoires du CNRS ont été créées et sont toujours en activité depuis 1999, ces structures, qui comptent habituellement moins de 10 salariés, ont besoin d’un coup de pouce pour gagner en visibilité, conquérir de nouveaux marchés et recruter des talents. Cela leur suffira-t-il pour s’imposer, alors que le marché technologique mondial est dominé par les géants américains et chinois ? D’autant que la France, d’après le Global Innovation Index, a perdu une place qu’elle avait ga…

Je m’abonne

Offres exclusives: -50% la première année


Continuer à lire sur le site d’origine

%d blogueurs aiment cette page :