Ce mini-avion peut aussi rouler sur la route !

L’Aska A5 est un mini-avion qui peut décoller et atterrir à la verticale. Entièrement électrique, une fois les ailes repliées il peut emprunter la route grâce à ses quatre roues motrices.

Le constructeur Aska était au CES cette année pour dévoiler le prototype de son aéronef électrique à décollage et atterrissage verticaux (Adav ou eVTOL). Baptisé A5, l’appareil pourra rouler sur la route, et devrait même pouvoir emprunter l’autoroute.

L’Aska A5 est doté de six rotors, quatre sur les ailes avant et deux sur les ailes arrière de l’appareil. Les ailes se replient vers l’arrière, ce qui permet à cet avion de rouler sur les routes comme une voiture électrique. Les quatre roues motrices sont situées à l’extérieur du fuselage, cela libère de l’espace et permet à l’appareil de transporter quatre personnes. L’Aska A5 est homologué pour les routes et peut rouler jusqu’à 112 kilomètres par heure. À mi-chemin entre le mini-avion et la voiture volante, l’A5 pourra décoller verticalement dans un espace réduit, et pourra ensuite être rangé dans une place de parking.

Présentation de l’Aska A5, un Adav électrique capable de rouler sur les routes. © Aska

Chaque rotor est équipé de sa propre batterie lithium-ion indépendante, ainsi que d’un « prolongateur d’autonomie » qui fonctionne à l’essence afin de pouvoir atterrir en toute sécurité en cas de problème. L’appareil peut être chargé sur une borne de recharge pour voiture électrique, et Aska annonce une autonomie en vol de 400 kilomètres et une vitesse maximale de 240 kilomètres par heure.

Aska espère obtenir l’autorisation de la FAA, l’aviation civile américaine, d’ici un mois afin de pouvoir faire des vols d’essai de son prototype. Le constructeur prévoit aussi d’obtenir l’homologation afin de pouvoir faire rouler l’A5 sur l’autoroute. L’Aska A5 devrait être disponible à partir de 2026 au prix de 789 000 dollars (730 000 euros).


Continuer à lire sur le site d’origine

%d blogueurs aiment cette page :