Publicités

Attaques de bannissement sur Instagram | Blog officiel de Kaspersky

Si vous possédez un blog qui a du succès et que vous faites la promotion de votre entreprise sur Instagram, vous faire bannir ne fait pas partie de vos projets. Pour les utilisateurs responsables, le fait d’être banni, disons par exemple, pour avoir partagé du contenu portant sur le suicide ou pour usurpation d’identité, peut paraître un mauvais rêve ou une blague de mauvais goût, mais c’est bel et bien réel pour les victimes de ces nouvelles « attaques » de bannissement. Comment sont déployées ces attaques, comment s’en protéger et que faire si votre compte a été touché ?

Comment les cybercriminels bloquent les comptes Instagram

Le principe est assez simple : les détracteurs ou les concurrents peuvent payer un certain montant (qui dépend du vendeur ou du nombre d’abonnés) afin de bloquer un compte.

Les origines de ces attaques remontent à l’automne dernier, mais elles sont récemment devenues particulièrement médiatisées. Le journal en ligne Motherboard a contacté il y a peu un groupe de cybercriminels pour savoir comment ils exploitent les conditions d’utilisation d’Instagram dans le but de gagner de l’argent en proposant le bannissement en tant que service.

La technique préférée de ce groupe consiste à signaler les comptes pour usurpation d’identité, et notamment les comptes vérifiés reconnaissables grâce au badge bleu qui se trouve à côté du nom d’utilisateur. Les cybercriminels utilisent des comptes vérifiés pour créer une copie parfaite du profil de la victime, jusqu’à utiliser son avatar et la biographie de son profil. Ils signalent ensuite le compte original pour usurpation d’identité. Si ce dernier n’est pas certifié, le support technique bloque le compte de la victime.

La deuxième méthode consiste à inonder le support technique de messages alléguant que le compte de la victime contient des images de suicide ou de mutilation. La plupart du temps, Instagram ne se complique pas la tâche et bloque les comptes qui ont été signalés pour ces raisons sans jeter un œil à leur vrai contenu.

Contrairement à l’hameçonnage ou à d’autres techniques similaires qui requièrent une certaine action de la part de la victime (comme cliquer sur un lien frauduleux), une attaque de bannissement n’en exige aucune. La cible, qui n’a sûrement même jamais pensé à enfreindre les conditions d’utilisation, se retrouve avec son compte bloqué.

D’après les journalistes de Motherboard, ce genre de service est peu onéreux et coûte entre 5 et 60 dollars. De ce fait, les cybercriminels ne sont pas en pénurie de clients.

Cependant, certains utilisateurs qui abusent des critères de protection d’Instagram ne cherchent à gagner de l’argent. Des scripts malveillants sont gratuitement disponibles et ils peuvent être utilisés par n’importe quel malfrat pour régler des comptes personnels ou faire taire un blogueur désagréable.

Payer pour débloquer un compte Instagram

Il existe un autre moyen de gagner de l’argent qui découle du bannissement : la restauration des comptes bloqués. Ce service est beaucoup plus coûteux : entre 3 500 et 4 000 dollars.

Reste à savoir si la personne à l’origine du bannissement est la même que celle qui propose la restauration ou si c’est un pur hasard. Certains utilisateurs reçoivent un message proposant de restaurer leur compte quelques minutes seulement après qu’il a été bloqué. Les personnes qui envoient ce message sont la plupart du temps abonnées au compte et à l’origine de la plainte.

Que faire si votre compte Instagram a été bloqué

Si vous êtes victime d’une attaque de bannissement, contactez l’assistance d’Instagram immédiatement en leur expliquant ce qu’il s’est passé. Vous ne pouvez contester le bannissement que via l’application. Pour ce faire, vous devrez saisir votre identifiant et votre mot de passe, puis suivre les instructions.

Si on vous propose de restaurer votre compte contre de l’argent, ne payez pas ! Premièrement, vous ne savez pas s’il sera vraiment restauré. Deuxièmement, cela voudrait dire que vous soutenez en quelque sorte les mécréants qui sont sûrement à l’origine de votre bannissement. Troisièmement, la procédure de restauration officielle de compte Instagram est gratuite.

Comment protéger votre compte Instagram

Malheureusement, les utilisateurs ne sont au courant de l’attaque de bannissement qu’après les faits. Selon Motherboard, Instagram prévoit de chasser les comptes des cybercriminels et de demander aux utilisateurs de signaler toute activité suspecte. Cependant, cette approche demande beaucoup de temps. En attendant, nous vous conseillons de prendre les mesures nécessaires pour vous protéger.

Faites vérifier votre compte

Les attaques de bannissement se basent principalement sur les signalements pour usurpation d’identité. Par conséquent, le meilleur moyen de vous protéger et éviter que cela ne vous arrive est de convaincre Instagram que vous êtes vous. En d’autres termes, vous devriez faire vérifier votre compte maintenant.

Instagram ne vérifiera pas toutes les demandes, mais vous pouvez avoir quelques points en votre faveur. Par exemple, si vous ou votre entreprise avez été mentionnés à plusieurs reprises par diverses sources, ça peut être un avantage. Afin d’obtenir le badge bleu tant convoité, nous vous conseillons de compléter votre profil et de supprimer tout autre ancien compte pour éviter d’éveiller les soupçons. Bien entendu, le compte doit être public et ne pas avoir enfreint les conditions d’utilisation d’Instagram.

Une fois que tout cela est fait, envoyez une demande de vérification. Vous pouvez le faire directement depuis l’application :

  • Aller dans les paramètres du compte ;
  • Sélectionnez Compte;
  • Appuyez sur Demande de vérification;
  • Saisissez votre nom complet et joignez les documents demandés ;
  • Suivez les instructions.

Mettez votre compte en privé

Et si vous n’avez pas assez d’abonnés pour pouvoir demander le badge bleu ? C’est radical, mais pouvez mettre votre compte en privé. Si vous fermez votre compte au public, alors vos publications, vos photos et vos vidéos ne seront visibles que par vos abonnés, ce qui veut dire que personne ne pourra copier votre contenu et vous signaler pour usurpation d’identité.

Que ce soit sur l’application ou dans le navigateur, mettre votre compte en privé ne représente aucune difficulté. Jetez un œil à notre article sur comment gérer les paramètres de sécurité et de confidentialité sur Instagram pour en savoir plus.

Prenez également le temps de faire le tri parmi vos abonnés et analyser les demandes d’abonnement avec précaution avant de les accepter. Les pirates informatiques peuvent se cacher derrière les bots ou n’importe quel autre compte ; vous pouvez parfaitement refuser la demande d’abonnement.

Changez votre photo de profil

Pour les comptes professionnels que vous ne pouvez pas fermer et qui n’ont pas assez d’abonnés pour pouvoir être vérifiés, ou que vous devez garder publics pour n’importe quelle raison, il existe un autre moyen pour réduire le risque d’être victime de bannissement : changer la photo de profil.

Les signalements d’usurpation d’identité ont tendance à mieux marcher sur les comptes dont la photo de profil est celle du propriétaire. Certains cybercriminels refusent même de cibler les comptes avec d’autres types d’avatars. Nous pouvons en déduire que si la photo ne vous représente pas vous, les risques d’être ciblé sont plus faibles. Même ce qui paraît superflu peut être utile.

Faites une sauvegarde et mettez à jour vos informations de contact

Les administrateurs d’Instagram font ce qu’ils peuvent pour lutter contre les faux signalements et contre les cybercriminels qui inventent sans cesse de nouvelles techniques pour gagner de l’argent. Dans un monde idéal, cela n’aurait pas été nécessaire, mais nous vous conseillons de créer une voie de secours dès maintenant.

Tout d’abord, assurez-vous que vous avez accès à l’adresse mail et au numéro de téléphone associés à votre compte. Si ce dernier se retrouve bloqué sans raison, cela vous sera utile pour le restaurer.

Deuxièmement, sauvegardez votre contenu régulièrement. Cela vous sera utile pour créer un nouveau compte si le pire venait à arriver.

Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :