Publicités

Sécurité des informations dans Dune | Blog officiel de Kaspersky

De prime abord, l’univers de Dune semble décevant en informatique. L’humanité arrive peut-être à construire des vaisseaux spatiaux mais elle continue d’utiliser le cerveau humain pour calculer les trajectoires de vol. Les êtres humains envoient des troupes sur des planètes inconnues mais utilisent des coursiers pour échanger des messages. Ils colonisent d’autres mondes mais vivent encore dans une société féodale.

Qu’en est-il de la sécurité des informations ? Plusieurs points sont à souligner puisque la sécurité joue un rôle clé dans l’univers de Frank Herbert.

Pourquoi le développement de technologies est si pauvre dans le premier livre?

Presque toutes les curiosités technologiques de l’univers de Dune sont dues à une interdiction générale. À un certain moment de son histoire, l’humanité a été victime d’une cybermenace internationale et a pris des mesures radicales, dont l’abandon des technologies d’informations que nous connaissons si bien et l’interdiction d’utiliser l’intelligence artificielle et les ordinateurs.

Le premier tome de cette collection Dune aborde brièvement les raisons à l’origine de cette interdiction, et nous trouvons d’ailleurs plusieurs versions contradictoires de cette histoire dans les livres suivants. Quoi qu’il en soit l’être humain s’est rebellé contre les machines et les a détruites. Avec ce nouvel ordre, la possession d’une « machine pensante » est un crime capital. Ce commandement apparaît clairement dans le livre de référence (la Bible catholique orange) : « Tu ne feras point de machine à l’esprit de l’Homme semblable ».

Comme ils devaient remplacés les technologies d’informations habituelles, les êtres humains ont su développer leur cerveau de façon exceptionnelle. Toutes sortes d’enseignements, d’écoles, de sectes et d’autres organisations sont apparues et l’homme a développé sa capacité à résoudre mentalement des calculs complexes, à guider les vaisseaux spatiaux dans l’espace, à analyser le monde et même à influencer l’esprit des autres.

De plus, pour gérer une civilisation éparpillée à travers toute la galaxie, les dirigeants de l’humanité ont rétabli la monarchie, la féodalité et le système de castes. Malgré la disparition des ordinateurs, les informations et leur sécurité jouent toujours un rôle central dans la vie des gens.

Le Mentat comme agent de sécurité

Un Mentat est un être humain formé pour fonctionner comme un ordinateur puisqu’il peut traiter mentalement une très grande quantité de données. Par exemple, en plus de développer une stratégie militaire, Thufir Hawat, au service de la Maison Atréides, doit :

  • Trouver les portes dérobées et les vulnérabilités dans le système de sécurité du château ;
  • Réaliser des vérifications en arrière-plan ;
  • Évaluer les risques.

En d’autres termes, il est responsable de la sécurité des systèmes d’information (CISO en anglais). D’autre part, comme il s’agit essentiellement d’un ordinateur organique, Hawat fonctionne aussi comme un moteur de sécurité vivant qui analyse tous les signes de menace et émet des conclusions (en cas de paranoïa, il émet parfois de faux positifs). Curieusement, à en juger par la première loi du Mentat, et selon les dires de Paul Atréides, il travaille sur les algorithmes d’analyse comportementale : « On ne peut comprendre un processus en l’interrompant. La compréhension doit rejoindre le cheminement du processus et cheminer avec lui. »

Outils d’échange d’informations

En l’absence d’ordinateurs, les principaux échanges d’informations se font à l’aide de communication radio et d’anciennes méthodes d’envoi. Aucune technique n’est vraiment sûre. Le livre décrit plusieurs méthodes utilisées par les personnages pour protéger les canaux de communication. On y mentionne également plusieurs méthodes sécurisées d’échange d’informations pour les rencontres en tête-à-tête avec d’éventuels adversaires.

Communication radio

Grâce au chiffrement, les échanges radio sont assez sûrs de nos jours puisque si quelqu’un écoute il ne pourra pas comprendre. Dans le monde de Dune, sans les « machines pensantes » les informations doivent être chiffrées manuellement. Par exemple, la Maison Atréides a un « langage de combat », un système de messages verbaux que seuls les soldats du baron connaissent.

Il n’est pas entièrement fiable. Après tout, plus une langue secrète est utilisée, plus un ennemi est capable de la comprendre, surtout que les bourreaux de la Maison Harkonnen utilisent couramment une cryptanalyse désuète.

Moyens physiques

Les échanges par envoi est une méthode dont nous connaissons les faiblesses depuis les temps les plus anciens puisqu’un coursier peut être intercepté, capturé ou ne jamais arriver. Pourtant, ces vulnérabilités peuvent avoir un avantage. La Maison Harkonnen, par exemple, organise régulièrement la capture de ses messagers pour qu’ils soient arrêtés et qu’ils fournissent de mauvaises informations à leurs ennemis.

Le livre parle au moins une fois d’un système d’autodestruction de l’envoi à l’aide d’une capsule qui détériore le matériel transporté par le coursier. L’ordre du Bene Gesserit a aussi un langage secret à base de points qui, pour les non-initiés, ne semble pas contenir de renseignements.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :