Publicités

Comment préserver la santé mentale des adolescents sur les réseaux sociaux | Blog officiel de Kaspersky

La journée mondiale de la santé mentale a eu lieu il y a quelques semaines de cela. Cette journée internationale cherche à souligner l’importance de la santé mentale dans un effort pour provoquer un changement positif. La santé mentale des adolescents mérite une attention particulière lorsqu’il s’agit du monde des réseaux sociaux, notamment lorsque nous abordons certains problèmes comme l’addiction psychologique ou autres.

Les réseaux sociaux, une source d’anxiété

Une étude récente de Facebook a révélé qu’Instagram peut nuire à la psyché des adolescents, surtout des filles. 32 % des adolescentes ont déclaré que quand elles sont tristes, elles se sentent encore plus mal après avoir regardé Instagram. Parmi les causes de stress les plus citées, nous trouvons les normes irréalistes de beauté et un sentiment d’infériorité envers leur mode vie par rapport à celui qu’elles voient sur l’écran.

Instagram essaie de résoudre certains de ces problèmes en ajoutant de nouvelles fonctions, comme la possibilité de masquer le nombre de Likes, ou l’interdiction d’utiliser des filtres qui montrent des normes irréalistes de beauté.

Les utilisateurs peuvent aussi prendre quelques mesures assez simples :

  • Se désabonner des comptes qui les rendent tristes, qui les font se sentir mal à l’aise, qui renforcent leur manque de confiance ou qui les énervent.
  • Essayer de réduire le temps passé en ligne.
  • Faire des pauses et suivre une désintoxication numérique pour déconnecter des réseaux sociaux, se détendre et se concentrer sur eux-mêmes. Pour les aider, Kaspersky a lancé un espace numérique intitulé CyberSpa.

Le cyberharcèlement

Le cyberharcèlement est un autre problème connu qui affecte la santé mentale des adolescents. Lorsque cela se produit, il ne devrait pas être toléré ou ignoré.

Si un enfant est harcelé en ligne, la première chose à faire est de chercher de l’aide auprès de ses parents ou de tout autre adulte de confiance, comme un conseiller d’orientation, un entraîneur ou un professeur. Si la victime est mal à l’aise et ne souhaite pas en parler avec ses amis, elle peut appeler les numéros verts d’assistance et en parler avec un professionnel.

De nos jours, les réseaux sociaux, y compris Instagram, utilisent activement l’intelligence artificielle pour se battre contre les commentaires offensifs laissés sur une image ou une vidéo. Chaque plateforme dispose d’outils qui permettent de décider qui peut commenter ou voir les publications, bloquer des utilisateurs ou encore signaler les situations de harcèlement ou d’intimidation. Il peut aussi s’avérer utile de recueillir des preuves en faisant des captures d’écran afin de confirmer les faits.

Facebook

Facebook a mis en place un Centre de sécurité pour les adolescents. Pour lutter contre le harcèlement sur Facebook, vous pouvez :

  • Savoir qui vous mentionne dans son contenu. Pour ce faire, allez dans les paramètres Profil et identification.
  • Vérifier toutes les publications existantes dans lesquelles vous avez été identifié et, si nécessaire, supprimez l’identification si vous ne souhaitez pas être associé au contenu. Cela est possible grâce à l’historique personnel.
  • Supprimer les agresseurs de votre liste d’amis pour qu’ils ne puissent plus vous contacter. Si cette mesure ne les arrête pas, vous pouvez bloquer les utilisateurs. N’oubliez pas qu’ils n’en seront pas avertis. Ce blocage va empêcher les agresseurs de trouver votre profil et de vous identifier. De plus, ils ne pourront pas vous ajouter comme ami ni suivre votre activité.
  • Signaler les éléments offensifs au service d’assistance. Vous pouvez vous plaindre au sujet du contenu d’une publication, d’une photo ou encore d’un commentaire. Cette action va attirer l’attention des modérateurs de Facebook.

Instagram

Instagram trace le contenu publié par les utilisateurs. Si la plateforme détecte une éventuelle violation, elle notifie l’utilisateur et lui indique qu’il est sur le point de publier des informations qui ne respectent pas les normes. Les utilisateurs Instagram peuvent aussi prendre les mesures suivantes :

Twitter

Twitter dispose aussi d’un centre d’assistance pour les comportements inappropriés qui propose son aide et offre des conseils. Voici quelques étapes que les utilisateurs Twitter peuvent suivre pour lutter contre le harcèlement :

  • Utiliser les nombreux filtres de notifications que propose Twitter. Ils vous permettent de filtrer les comptes dont vous recevez des notifications. Par exemple, vous ne voulez peut-être pas recevoir les notifications des utilisateurs qui n’ont pas de photo de profil.
  • Twitter dispose d’une option qui permet de masquer les notifications et que vous pouvez configurer selon vos besoins. Par exemple, vous pouvez désactiver les notifications à partir de mots-clés ou de phrases entières. De plus, vous pouvez choisir si vous voulez désactiver les notifications pendant un jour, un mois ou indéfiniment.
  • Une autre méthode efficace consiste à bloquer les utilisateurs. Les comptes bloqués ne peuvent pas publier, voir vos tweets ou lire votre fil d’actualité.
  • Si vous êtes victime de harcèlement, vous devez signaler le contenu offensif. Cela permet à Twitter d’agir en conséquence et de bloquer l’utilisateur ou le contenu.

TikTok

TikTok aussi a créé plusieurs outils qui permettent aux utilisateurs de ne pas trop attirer l’attention. L’entreprise a rédigé un guide qui aide à identifier les comportements de harcèlement et à savoir comment agir. Voici quelques fonctionnalités que les adolescents peuvent utiliser :

  • Configurer les paramètres de confidentialité des vidéos de votre compte personnel pour déterminer qui peut voir chaque vidéo et restreindre le téléchargement de vidéos personnelles.
  • Le filtre de commentaires indésirables vous permet de créer une liste de mots-clés indésirables que vous souhaitez bloquer dans les commentaires des vidéos ou pendant les retransmissions en direct pour protéger les utilisateurs contre le harcèlement.
  • Le filtre utilisateur vous permet de choisir qui peut faire un Duo avec vos vidéos.
  • En supprimant les utilisateurs, vous pouvez bloquer les agresseurs qui enfreignent les normes de la communauté et signaler leur comportement à la plateforme.
  • Les paramètres de la Connexion famille protègent les adolescents et les soutiennent dans leurs activités créatives sans pour autant outrepasser les limites personnelles.

Bien qu’ils existent depuis peu, nous savons que les réseaux sociaux peuvent nuire à notre santé mentale, même s’ils ont d’autres atouts. Si vous tirez parti des nombreux outils mis à votre disposition, vous pouvez prendre les choses en main et aider les adolescents à adopter un comportement plus sain.

Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :