Publicités

Les évacuations se poursuivent en Afghanistan

Des personnes sont évacuées en avion, en Afghanistan, par les autorités françaises

18 août 2021

Les évacuations se poursuivent en Afghanistan

Sur instruction du président de la République, le ministère des Armées poursuit sa mobilisation pour rapatrier les ressortissants français et les membres de la société civile afghane menacés.

Entamées dès le 16 août 2021, les opérations d’évacuation continuent. Dans la nuit du 17 au 18 août, une nouvelle rotation aérienne entre Kaboul et Abou Dabi (Émirats arabes unis) a permis l’évacuation de 216 personnes : 25 Français, 184 personnes de la société civile afghane, 4 Néerlandais, 1 Irlandais et 2 Kenyans.

Ce transfert vers Abou Dabi est une première étape avant que les personnes évacuées ne soient acheminées en France. Le premier vol a atterri à Roissy Charles-De-Gaulle en fin d’après-midi, le 17 août. Il transportait 41 personnes, Français et ressortissants d’autres pays.

Le ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères, le ministère des Armées, le ministère des Solidarités et de la Santé et le ministère de l’Intérieur mettent tout en œuvre pour offrir les meilleures conditions d’accueil aux personnes évacuées.

En vidéo, l’allocution du président Emmanuel Macron relative à la situation en Afghanistan :

La solidarité s’organise

Face à l’urgence de la situation sur place, les autorités françaises ont relocalisé l’ambassade de France sur le site de l’aéroport de Kaboul, afin de procéder plus efficacement à l’évacuation des ressortissants français et d’Afghans de la société civile.

L’ambassade et le centre de crise et de soutien du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères sont en contact avec les Français qui se sont signalés.

La France est au rendez-vous de la solidarité avec tous ceux qui ont travaillé pour elle. Malgré l’accélération des événements, la France entend faire le maximum pour continuer de mettre en protection les personnalités de la société civile afghane – défenseurs des droits, artistes et journalistes -, particulièrement menacés pour leur engagement.

Tout est mis en œuvre actuellement pour maintenir une capacité de délivrance des visas depuis l’aéroport de Kaboul et permettre leur évacuation.

Afin de coordonner ces opérations, le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères a ouvert une cellule de crise.

Contexte sécuritaire

L’ensemble du territoire afghan est formellement déconseillé aux voyageurs. Retrouvez toutes les informations sur le site du ministère des Affaires étrangères.

diplomatie.gouv.fr


Source
Auteur: Gouvernement.fr

Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :