Publicités

« 1 jeune, 1 mentor », la rencontre qui a changé leur vie

Lucie et Annie, 1 jeune et 1 mentor

29 septembre 2021

« 1 jeune, 1 mentor », la rencontre qui a changé leur vie

Le dispositif « 1 jeune 1 mentor », qui s’inscrit dans le plan « 1 jeune 1 solution », a pour ambition d’accompagner les jeunes. Rencontre avec ces jeunes mentorés.

 « Mon mentor, c’est quelqu’un sur qui je peux compter et qui est intéressé par mon projet professionnel. » Illona, 19 ans, étudiante en BTS professions immobilières à Suptertiaire et alternante chez Nexity, a bénéficié de l’aide de son mentor Antoine, chef de marque chez Pernod Ricard.

« Ce que j’attendais de mon mentor, c’était de trouver une alternance rapidement. Antoine m’a aidée à corriger mon CV et ma lettre de motivation. Il m’a « coachée », il m’a mise en relation avec de nombreux professionnels de l’immobilier. » Et le résultat ne s’est pas fait attendre.

« Les avantages d’avoir un mentor, c’est qu’il m’accompagne tout au long, avant et après mon objectif. Et si j’ai un problème, je sais qu’il sera là pour m’écouter et me donner de nombreux conseils qui me seront précieux pour mon avenir », ajoute la jeune femme qui se « sent soutenue ».

Avec cette expérience, poursuit Illona, « j’ai pu développer ma confiance en moi. Je sais que si j’ai un entretien, je vais être beaucoup plus à l’aise. »

De l’accompagnement culturel à l’amitié

L’histoire du duo formé par Lucie et Annie est différente. Plus qu’une orientation professionnelle, Lucie, 19 ans et étudiante en DUT Techniques de commercialisation, était à la recherche d’un accompagnement culturel. Elle l’a trouvé – et bien plus encore – en la personne d’Annie, ancienne DRH chez Axa et aujourd’hui à la retraite.

« Avant de rencontrer ma mentor Annie, j’étais très cloîtrée. Je ne connaissais que mon quartier », se remémore Lucie. Dans un café, à sa première rencontre avec Annie, elle accepte pourtant de se prêter à un exercice : un questionnaire pour savoir ce que l’une et l’autre aiment. Les réponses posent les jalons de leur relation. « J’avais déjà une petite appétence pour les livres mais pas à ce point-là (…). Je ne connaissais pas beaucoup les musées non plus et du coup je voulais découvrir. »

Annie lui ouvre les portes de la culture française, ses musées et sa littérature. C’est d’ailleurs en visite au Château de Versailles qu’elles se remémorent leurs débuts. « Désormais, sourit Lucie, on a notre petit rituel à toutes les deux, c’est d’aller dans une librairie. Annie m’y propose des livres qui ont gagné des prix littéraires, que je ne connaissais pas du tout. »

Et de conclure, avec aplomb : « Cette rencontre a complètement changé ma vie. J’ai pu découvrir les musées, lire beaucoup de livres. Aujourd’hui, j’ai aussi confiance en moi, du fait de faire des études supérieures. Au début, je n’y pensais pas du tout et j’avais très peur. »

De meilleurs résultats scolaires

La peur, Divine aussi ne la connaissait que trop bien face aux problèmes de mathématiques et aux frises d’histoire. « J’ai découvert le mentorat par ma mère qui cherchait des personnes pour m’aider car j’avais des difficultés » dans ces deux matières. C’est comme ça que Justine, « gentille et joyeuse », entre dans sa vie.

« Son aide m’a permis d’avoir de meilleurs résultats, d’avoir plus confiance en moi, surtout en maths où je n’osais plus participer en cours, et elle m’a aussi permis d’avoir un bon programme pour les révisions du brevet. »

La preuve : à 14 ans, Divine est entrée en seconde et souhaite désormais travailler dans la santé pour « sauver des gens ». Pour y arriver, elle s’appuiera encore sur Justine. « Le rôle d’un mentor, c’est d’être patient, à l’écoute et d’avoir de la disponibilité, aussi. » Message reçu cinq sur cinq.

Lancez-vous !

Vous aussi, soyez mentoré grâce au dispositif 1jeune1mentor :

1jeune1solution.gouv.fr


Source
Auteur: Gouvernement.fr

Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :