Publicités

Le Train de la relance fait étape en gare de Besançon

Rendez-vous en gare de Besançon.

29 septembre 2021

Le Train de la relance fait étape en gare de Besançon

Le 29 septembre, le Train de la relance fait son onzième et avant dernier arrêt en Bourgogne-Franche-Comté. Rendez-vous en gare de Besançon.

Avec France relance, l’État se mobilise pour sortir de la crise tout en investissant pour construire la France de 2030 : plus écologique, plus compétitive, plus solidaire.

Le plan de relance associe l’ensemble des Français à la transformation du pays. Ses investissements économiques, créateurs d’emplois et de progrès donnent à tous les citoyens, entreprises et industries les armes nécessaires pour participer et se projeter dans la France de 2030.

« En Bourgogne-Franche-Comté, le plan de relance se déploie particulièrement bien : près de 1,7 milliard d’euros bénéficient déjà au territoire. Ma mission est d’accompagner les porteurs de projet et de faciliter la fluidité avec les services de l’Etat et l’ensemble des partenaires.

Première région industrielle de France, la Bourgogne-Franche-Comté s’appuie historiquement sur les bassins industriels de Sochaux-Montbéliard, Belfort, du Creusot, et sur le fort maillage de PME industrielles.

Accompagner le plan France relance, c’est veiller au renforcement des atouts et de l’expertise des entreprises dans des secteurs porteurs : santé, agro-alimentaire, véhicules du futur, filière hydrogène.

Grâce au plan de relance, l’entreprise Mahytec (Jura), va ainsi renforcer sa présence sur le stockage de l’hydrogène.

D’autres entreprises vont opérer une transition écologique primordiale pour leur activité : importants projets jurassiens de biomasse industrielle, décarbonation de l’entreprise Innovyn, transition des entreprises de la plasturgie, etc.

Travailler au quotidien au service de France relance est une très belle mission qui permet aussi de structurer des filières et de préparer l’avenir. Ce constat est particulièrement vrai dans l’agriculture. Je suis témoin ici d’une forte mobilisation des acteurs dans le sens d’une plus grande souveraineté alimentaire et d’une production locale, créatrice de valeur pour le territoire.

La « ferme de Barboulotte » dans le Morvan côte-d’orien en est un exemple et c’est un projet que j’ai eu plaisir à accompagner : lieux de maraîchage, restaurants, engagement des communes, approvisionnement d’épiceries solidaires.

Comme pour de nombreuses actions, le renforcement de l’insertion par l’activité économique a constitué un fond d’amorçage précieux pour les porteurs de projets.

Cette très belle rencontre a permis de soutenir d’autres projets similaires. J’en veux pour exemple la Fabrique de territoire « La Californie » (Yonne), qui s ’appuie sur une dynamique associative pour porter des initiatives rurales de valorisation des ressources et de transition écologique et solidaire : chantiers participatifs, atelier vélo solidaire… »

Natacha Vieille, Sous-préfète à la Relance auprès du Préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté

Dossier de presse – Train de la relance pour nos territoires et nos emplois


Source
Auteur: Gouvernement.fr

Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :