Publicités

Les décisions clés contre le réchauffement climatique

Une forêt française

16 novembre 2021

Les décisions clés contre le réchauffement climatique

Les 196 pays présents à la conférence des Parties des Nations unies sur le climat (« COP 26 » ) sont parvenus à un consensus sur les actions à mener pour faire face aux changements climatiques.

    Maintenir le réchauffement climatique sous 2° – de préférence à 1,5° –  d’ici à 2100.  Cette décision importante de l’Accord de Paris sur le climat en 2015, a fixé des étapes au niveau mondial pour agir contre le réchauffement climatique. Un accord juridiquement contraignant.

    Depuis l’Accord de Paris, chaque Conférence des parties est le cadre de vérification des résultats des stratégies et des actions mises en place par les États signataires compatibles avec une limite de réchauffement de 1,5°C et les objectifs de l’Accord de Paris. La « COP 26 » et son Accord de Glasgow n’ont pas dérogé à la règle.

    Ce dernier a en effet donné les outils opérationnels pour assurer la transparence et des tableaux de suivi des engagements par les pays signataires :

    • 152 pays, qui représentent près de 90 % des émissions de gaz à effets de serre, ont remis des contributions rehaussées ;
    • 82 pays ont désormais la neutralité carbone dans leurs objectifs, soit 13 de plus qu’avant la conférence de Glasgow ;
    • plus de 100 pays ont accepté de réduire les émissions de ce gaz à effet de serre d’ici à 2030 ;
    • plus de 120 pays, représentant environ 90 % des forêts du monde, se sont engagés à stopper et à inverser la déforestation d’ici 2030.

    Cet événement a également été l’occasion de prendre des engagements pour plus de transports verts :

    • plus de 100 gouvernements nationaux, villes, États et grandes entreprises ont signé la déclaration sur les voitures et les fourgonnettes à émission zéro.
    • au moins 13 nations se sont également engagées à mettre fin à la vente de véhicules lourds fonctionnant aux combustibles fossiles.

    Vers la fin des combustibles fossiles

    Autre point décisif de la conférence : « pour la 1ère fois lors d’une COP, il est écrit qu’il faut réduire notre dépendance aux fossiles », souligne Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique. Pour ce faire, un accord a été signé par 39 pays, dont la France, pour mettre fin aux financements publics à l’étranger de projets d’énergies fossiles dès 2022.

    L’objectif est d’orienter les flux financiers internationaux pour soutenir le développement des technologies propres.

    Parallèlement, plus de 40 pays – dont de grands utilisateurs de charbon comme la Pologne, le Vietnam et le Chili – ont accepté de renoncer au charbon, l’un des principaux générateurs d’émissions de CO2.

    26e conférence des Parties

    La « COP 26 » s’est tenue du 31 octobre au 12 novembre 2021. Découvrez-en les principales avancées :

    ecologie.gouv.fr/cop26


    Source
    Auteur: Gouvernement.fr

    Publicités
    Publicités
    %d blogueurs aiment cette page :