Actu365

Devant le tribunal de Saint-Omer, le procès de centaines de milliers d’euros gagnés sur le dos du crédit personnel de formation

Publicités
Une entrepreneuse du Nord, accusée de facturer des milliers d’euros de fonds publics pour des sessions fantômes, comparaissait mardi devant le tribunal correctionnel. Le procureur a requis 300 000 euros d’amende et trente mois de prison, dont six ferme.
Quitter la version mobile