La croissance française devrait ralentir à 0,5% en 2023, prévoit la Banque de France

La Banque de France se montre plus pessimiste que le gouvernement qui prévoit 1% de croissance pour l’an prochain.

Article rédigé par

France Télévisions

Publié le 15/09/2022 21:28

Temps de lecture : 1 min.

Coup de frein sur la croissance. La croissance de l’économie française devrait fortement décélérer, de 2,6% en 2022 à 0,5% en 2023, principalement en raison de la crise énergétique, selon les projections publiées jeudi 15 septembre par la Banque de France. La croissance va ensuite rebondir à 1,8% en 2024. 

La banque centrale souligne que l’incertitude est très forte et publie une fourchette d’évolution du PIB comprise entre +0,8% et -0,5% pour 2023. Quel que soit le scénario retenu pour l’an prochain, la Banque de France se montre plus pessimiste que le gouvernement, qui prévoit 2,7% de croissance pour cette année et 1% pour l’an prochain, en tablant sur la résilience de l’économie française.

La Banque de France n’exclut pas une « récession technique » de « deux ou trois trimestres de baisse du PIB aux alentours de l’hiver 2022-23 », a déclaré le directeur général de l’institution, Olivier Garnier, lors d’une conférence de presse. L’ampleur de ce ralentissement économique reste « entourée d’incertitudes très larges », prévient la Banque de France.

Cette incertitude touche aussi le niveau de l’inflation qui, après avoir atteint 5,8% cette année, évoluera l’an prochain dans une fourchette comprise entre 4,2% et 6,9%, puis retombera à 2,7% en 2024. « Même si la guerre (en Ukraine) devait malheureusement perdurer, les prix de l’énergie finiront inévitablement par se stabiliser voire baisser », estime dans le quotidien La Croix (article pour les abonnés) le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau.


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :