La sécheresse perdure en Côte-d’Or : sept secteurs en zone de « crise », de nouvelles mesures ce lundi

La préfecture de Côte-d’Or applique, dès ce 19 septembre, de nouvelles mesures de lutte contre la sécheresse dans certains secteurs du département.

« Même si les dernières précipitations ont permis d’améliorer légèrement la situation sur certains secteurs, la sécheresse persiste« , indique la préfecture de Côte-d’Or dans un communiqué. En conséquence, le seuil de « crise », le plus élevé de tous les seuils d’alerte, est appliqué dans sept bassins du département :

  • la Saône Moyenne,
  • la Tille amont,
  • la Cent Fonts-Biètre-Vouge,
  • la Bouzaize-Lauve-Rhoin-Meuzin,
  • l’Ouche aval,
  • le Serein-Romanée,
  • l’Arroux-Lacanche.

Dans ces sept bassins, affichés en rouge sur la carte du département, les mesures de restriction sont les plus sévères. Tous les usagers sont concernés, qu’ils soient particuliers ou professionnels. L’arrosage des pelouses, massifs fleuris, plantes en pot, espaces verts est interdit. Le nettoyage des façades, toitures, trottoirs et autres surfaces imperméabilisées est aussi interdit, « sauf impératif sanitaire« . Les prélèvements d’eau pour l’irrigation agricole sont également proscrits « à l’exception de certaines cultures sensibles« .

En plus de ces sept zones en « crise », quatre bassins sont en « alerte renforcée » (en orange sur la carte). Cela signifie notamment que l’arrosage des pelouses, massifs de fleurs et plantes en pot est interdit. Pour les jardins potagers en revanche, l’arrosage est permis entre 20h et 9h du matin. Les secteurs concernés :

  • la Vingeanne,
  • la Bèze-Albane,
  • la Tille aval
  • le Châtillonnais.

Deux bassins sont en « alerte » simple (en jaune sur la carte). Cela signifie que l’arrosage des plantes est permis entre 18h et 11h du matin. Le lavage des voitures, lui, est interdit à domicile mais autorisé dans les stations de lavage. Les secteurs concernés : 

  • l’Ouche amont,
  • l’Armançon-Brenne.

Le secteur restant, celui de la Dheune tout au sud du département, a quand à lui franchi le seuil de « vigilance », le moins élevé des quatre niveaux d’alerte sécheresse.

« L’ensemble des usagers de l’eau sont invités à poursuivre leurs efforts et à faire preuve de la plus grande sobriété dans leur utilisation de l’eau quelle que soit son origine« , conclut la préfecture.


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :