DIRECT. Guerre en Ukraine : le vote pour des référendums d’annexion par la Russie a débuté dans quatre régions contrôlées par les prorusses

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #UKRAINE

09h05 : Il est 9 heures, le moment est venu de faire un nouveau point sur l’actualité :

Des référendums d’annexion par la Russie ont débuté ce matin dans des régions d’Ukraine contrôlées entièrement ou en partie par Moscou. Les scrutins sont qualifiés de « simulacres » par Kiev et les Occidentaux, et marquent une escalade du conflit. Suivez notre direct.

Selon un bilan provisoire de la gendarmerie dévoilé vendredi, 48 personnes ont été interpellées lors de cet été marqué par un record de surfaces brûlées, notamment dans le Sud-Ouest.

• Les autorités en Iran ont bloqué l’accès à Instagram et à WhatsApp en réponse aux six jours de protestations après la mort d’une jeune femme arrêtée par la police des mœurs, dans lesquelles au moins 17 personnes ont péri, selon un bilan d’un média d’Etat d’hier.

Les ministres des Affaires étrangères du Conseil de sécurité de l’ONU ont exigé hier que la Russie de Vladimir Poutine rende des comptes pour son invasion de l’Ukraine, devant leur homologue russe Sergueï Lavrov.

08h59 : Près de sept mois après le début de la guerre en Ukraine, la tenue de « référendums d’annexion » dans quatre zones séparatistes ukrainiennes « est un signe de panique du pouvoir russe« , a analysé ce matin sur franceinfo Cédric Mas, historien militaire et président de l’Institut Action résilience. Selon lui, « il s’agit de scrutins qui ne seront ni libres ni sincères ».

07h42 : « Là-bas, c’était insupportable, comme si on avait une corde au cou que l’on nous resserrait petit à petit », déplore Igor, un Ukrainien de 43 ans. Malgré la peur, malgré le climat de méfiance et de terreur, il a quitté sa ville de Melitopol, sous l’occupation russe, avant que le piège ne se referme sur lui. Comme lui, des Ukrainiens fuient les zones occupées par les Russes pour ne pas être enrôlés de force dans l’armée après les référendums d’annexion. Reportage.

07h15 : Les autorités séparatistes de Donetsk, Louhansk, Kherson et Zaporijjia vont tenir des « référendums d’annexion » à partir d’aujourd’hui. Mais ces consultations populaires se heurtent déjà à un mur : elles sont d’ailleurs qualifiées de « parodie » par le président Emmanuel Macron et décrites comme « illégales » par l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe. Pierre-Louis Caron vous résume les raisons de ce rejet massif.

07h10 : Les « référendums » d’annexion par la Russie dans des zones contrôlées par des prorusses viennent de débuter.

07h21 : C’est le moment de faire le premier point sur l’actualité du jour :

Les ministres des Affaires étrangères du Conseil de sécurité de l’ONU ont exigé hier que la Russie de Vladimir Poutine rende des comptes pour son invasion de l’Ukraine, devant leur homologue russe Sergueï Lavrov.

« Le chef d’Etat qui a voulu entrer en guerre, qui a voulu une escalade, c’est Vladimir Poutine », estime Emmanuel Macron, dans une interview accordée à CNN en marge de l’Assemblée générale des Nations unies, à New York.

• Les autorités en Iran ont bloqué l’accès à Instagram et à WhatsApp après six jours de protestations après la mort d’une jeune femme arrêtée par la police des mœurs, dans lesquelles au moins 17 personnes ont péri, selon un bilan d’un média d’Etat d’hier.

Emmanuel Macron a annoncé hier vouloir « aller deux fois plus vite » dans le déploiement des énergies renouvelables et accélérer le lancement de nouveaux réacteurs nucléaires, en inaugurant le premier parc éolien en mer de France au large de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique).


Continuer à lire sur le site France Info

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :