VIDEO. Midterms 2022 : « le raz de marée républicain n’a pas eu lieu », se réjouit le président américain Joe Biden

Le président américain Joe Biden s’est félicité mercredi 9 novembre d’un « bon jour pour la démocratie » au lendemain des élections de mi-mandat où les démocrates ont résisté mieux que prévu face aux républicains. « Nous avons eu une élection hier. Et ce fut un bon jour, je pense, pour la démocratie », a affirmé le président démocrate lors d’une conférence de presse à la Maison Blanche saluant un scrutin qui s’est déroulé « apparemment sans interférences ».

>> Etats-Unis : suivez les résultats des élections de mi-mandat dans notre direct

« Alors que la presse et les experts prédisaient une vague rouge géante, cela ne s’est pas produit », a-t-il ajouté tout en reconnaissant « la frustration » de nombreux électeurs face à l’inflation notamment. Le président américain Joe Biden a également redit mercredi « avoir l’intention » de briguer un second mandat en 2024, mais le confirmera « en début d’année prochaine ». « Mon intention est de me représenter », a déclaré le dirigeant démocrate lors d’une conférence de presse, précisant qu’il s’agissait toutefois d’une « décision familiale ».

Le président démocrate s’est aussi dit « prêt à travailler » avec l’opposition républicaine et affirmé être ouvert à toutes les « bonnes idées », faisant savoir que les dirigeants de l’autre camp seraient invités prochainement à la Maison Blanche. « Le peuple américain a dit clairement, je pense, qu’il s’attendait à ce que les républicains soient eux aussi prêts à travailler avec moi », a-t-il affirmé.

>> Résultats des midterms 2022 : comment Joe Biden va-t-il pouvoir gouverner ces deux prochaines années ?

Joe Biden a également reconnu qu’« il y a encore beaucoup de gens qui souffrent ». « Les électeurs ont parlé clairement de leurs préoccupations, des prix en hausse (…) et de la nécessité de faire baisser l’inflation », a-t-il dit, en mentionnant également les inquiétudes sur « la criminalité et la sécurité », autant de sujets sur lesquels les républicains ont fait campagne avec acharnement.

Mais les Américains ont aussi « envoyé un message clair et sans ambiguïté sur le fait qu’ils veulent préserver notre démocratie et protéger le droit de choisir dans ce pays », a-t-il souligné, alors que le droit à l’avortement, dynamité cet été au niveau fédéral par la Cour suprême, a été l’un des principaux thèmes de la campagne. « Je veux en particulier remercier les jeunes dans ce pays, dont on m’a dit (…) qu’ils ont encore voté à des taux historiques, tout comme il y a deux ans », a dit le président quasi octogénaire.


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :