F1 : Kevin Magnussen s’offre une pole position surprise pour la course sprint au Grand Prix du Brésil

« Tu plaisantes ? » Alors que les qualifications sont interrompues, vendredi 11 novembre, après une sortie de piste de George Russell, et que la pluie s’invite sur le circuit d’Interlagos (Brésil), Kevin Magnussen n’en revient pas quand son ingénieur lui annonce qu’il occupe la première position. Malgré les huit minutes restantes en Q3, aucun pilote n’a ensuite pu améliorer son chrono sur une piste détrempée, permettant au Danois de réaliser sa première pole position et d’offrir une première pole à l’écurie Haas. Il partira premier de la course sprint samedi, devant Max Verstappen, deuxième, et George Russell, troisième. 

Kevin Magnussen, lors des qualifications pour la course sprint au Grand Prix du Brésil, vendredi 11 novembre.  (EVARISTO SA / AFP)

Kevin Magnussen, lors des qualifications pour la course sprint au Grand Prix du Brésil, vendredi 11 novembre.  (EVARISTO SA / AFP)

Cette pole position vient récompenser une bonne séance de qualifications de Kevin Magnussen, septième en Q1 puis en Q2, tandis que son coéquipier, Mick Schumacher, a échoué à la dernière place et a été éliminé dès la Q1, ce qui ne devrait pas l’aider à décrocher un nouveau contrat pour l’année prochaine. En Q3, le Danois a réalisé un très bon premier tour, avant que la pluie ne s’intensifie, en 1’11’’674, deux dixièmes devant Max Verstappen. La sortie de piste de George Russell et l’interruption pour évacuer sa monoplace ont mis fin aux tentatives de ses concurrents, qui n’ont ensuite pas eu l’occasion d’améliorer leurs chronos, la piste étant devenue humide.


« Je ne sais pas quoi dire. L’équipe m’a mis en piste au bon moment, j’ai fait un tour plutôt correct et je suis en pole, c’est incroyable. Je reviens cette année en F1 après une année sur la touche, et c’est incroyable », a réagi le Danois. 

Si Carlos Sainz partira de la cinquième place samedi, son coéquipier Charles Leclerc a encore de quoi pester contre la stratégie de son écurie. Le pilote monégasque a été lancé en piste par Ferrari en pneus intermédiaires en début de Q3, avant que la pluie ne s’abatte sur Interlagos, et il n’a pas réussi à établir un chrono correct. Rappelé aux stands trop tard, il a finalement chaussé des pneus tendres alors que les intempéries se rapprochaient. Avec l’accident de George Russell, le pilote Ferrari n’a finalement pas eu le temps d’effectuer un bon chrono, et s’élancera donc de la 10e place, juste derrière Sergio Perez, son concurrent pour la place de vice-champion du monde. 

Du côté des Français, Esteban Ocon partira de la sixième position et Pierre Gasly s’élancera de la 12e place. 


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :