Twitter : l’Union européenne appelle Elon Musk à « s’attaquer avec détermination à la désinformation »

Au cours d’un échange téléphonique avec le patron du réseau social, le commissaire européen Thierry Breton a rappelé que Twitter devra « renforcer considérablement la modération des contenus, protéger la liberté d’expression ».

Article rédigé par

France Télévisions

Publié le 30/11/2022 21:05

Temps de lecture : 1 min.

« Soyons clairs : il reste encore un énorme travail à accomplir. » Le commissaire européen au Marché intérieur a averti, mercredi 30 novembre, le patron de Twitter Elon Musk qu’il devrait « significativement augmenter les efforts » pour se conformer aux règles de l’Union européenne. Au cours d’un échange téléphonique, Thierry Breton a rappelé que Twitter devra « renforcer considérablement la modération des contenus, protéger la liberté d’expression et s’attaquer avec détermination à la désinformation », selon un compte-rendu de l’échange communiqué à Bruxelles.

Ces déclarations interviennent alors que Twitter a annoncé mardi le rétablissement en masse de comptes bannis et la fin de la lutte contre la désinformation sur le Covid-19. Thierry Breton a rappelé qu’Elon Musk s’était engagé en mai à se conformer à la nouvelle législation européenne sur les plateformes en ligne. « Tout cela nécessite une intelligence artificielle et des ressources humaines suffisantes, tant en termes de nombres que de compétences », a souligné le commissaire, chargé du numérique. 

Les deux hommes « sont convenus que les services de la Commission effectueront un test de résistance au siège de Twitter début 2023, ce qui permettra à Twitter d’évaluer sa mise en conformité avant même les délais légaux », a-t-il ajouté. Les grandes plateformes en ligne, comme Facebook, Amazon ou Twitter, devront appliquer « vers l’été 2023 » la nouvelle législation de l’UE entrée en vigueur en novembre sur la désinformation et les discours haineux. Ces règles incluent l’obligation d’agir « promptement » pour retirer tout contenu illicite dès que la plateforme en a connaissance.


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :