TEMOIGNAGES. Coupe du monde 2022 : avant Argentine-Croatie, les supporters de Buenos Aires dévoilent leurs étranges rituels

A quelques heures d’une demi-finale qui s’annonce particulièrement alléchante sportivement, les habitants de la capitale argentine confient leurs petites manies qui, ils en sont sûrs, fait gagner Messi et ses coéquipiers.

Article rédigé par

Radio France

Publié le 13/12/2022 10:32 Mis à jour le 13/12/2022 10:37

Temps de lecture : 2 min.

En Argentine, le football n’est pas qu’un jeu de stratégies, de passes et de buts. Ici, on croit aux pouvoirs invisibles de chaque habitant, à travers certains rituels. Et encore plus lorsqu’il s’agit pour l’Albiceleste de Lionel Messi de retrouver une place en finale de la Coupe du monde, après 2014. L’équipe nationale défie la Croatie de Luka Modric mardi soir à 20h.

>> Coupe du monde 2022 : duel de Ballons d’or, guerre des nerfs et machines croates… Les clés d’Argentine-Croatie

Belen, une habitante de Buenos Aires affiche la couleur : elle va s’isoler. « Nous, on regarde le match avec mon copain tous les deux à la maison. On n’accepte pas d’invitations d’amis et on n’invite personne. C’est une sorte de contagion. Tout le monde parle de son rituel, tu te sens responsable aussi, alors tu crées ton rituel que tu n’utilises à aucun autre moment. Juste pour la Coupe du monde et avec l’Argentine. » 

Et à force d’en parler, la règle s’affine. En Argentine, chacun a sa superstition, il n’y a pas de règle générale. L’idée est simple : ne rien changer à une formule qui marche. « D’abord, je vais chez ma soeur pour tous les matchs et je porte mon maillot de l’Argentine, toujours le même, que je n’ai pas lavé depuis le début du Mondial, confie Sandra. Ensuite, je porte mes deux petits chiens sur mes genoux pendant tout le match. Les chiens portent aussi leur maillot, et on met la mascotte du Qatar sur la table. »

>> Coupe du monde 2022 : « Dès le réveil, le maillot sur les épaules »… La démesure émotionnelle du parcours de l’Albiceleste en Argentine

Une véritable symphonie symbolique… mais qui peut aller encore plus loin, comme chez Jorge, où chacun doit s’asseoir au même endroit pour chaque match. « Moi, mon endroit, c’est dans le coin du salon. Mais pour Argentine – Pologne, je me suis levé à un moment donné pour boire un verre et l’Argentine a mis un but, note-t-il. Depuis je ne m’assois plus, je reste debout. Et si quelqu’un crie victoire avant le match, ça porte malheur. Donc je me touche le testicule gauche pour annuler la malédiction !”, dit-t-il sans sourciller. Des gestes et des croyances populaires qui font partie du folklore argentin et qui font finalement penser que, en plus des joueurs, chaque Argentin est quelque part responsable du destin de son équipe.

Les supporters argentins et leurs étonnants rituels au micro de Caroline Vicq

écouter


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :