Plan pour la justice : Eric Dupond-Moretti « passe sous silence » l’urgence dans les prisons, accuse la contrôleuse des prisons

« Ce n’est absolument pas à la hauteur de l’urgence dans les prisons », a résumé Dominique Simonnot.

Article rédigé par

France Télévisions

Publié le 06/01/2023 23:28

Temps de lecture : 1 min.

Globalement bien accueilli, le plan pour la justice d’Eric Dupond-Moretti n’a en revanche pas convaincu la contrôleuse des prisons qui l’accuse de « passer sous silence » la surpopulation carcérale record en France. « Ce n’est absolument pas à la hauteur de l’urgence dans les prisons », a résumé Dominique Simonnot dans un entretien à l’AFP, vendredi 6 janvier. 

Sur les prisons, « le ministre n’a pas pris les mesures qui s’imposent et donc il passe sous silence la situation », accuse la contrôleuse générale des lieux de privation de liberté (CGLPL), nommée à la tête de cette autorité indépendante fin 2020. « S’il reconnaissait que c’est une catastrophe, et c’en est une, il serait obligé de prendre des mesures adéquates », ajoute-t-elle à l’heure où le nombre de détenus en France a atteint en décembre le chiffre record de 72 836 pour 60 698 places opérationnelles.

Sur le volet prisons de son plan, Eric Dupond-Moretti s’en est tenu à la construction de 15 000 nouvelles places d’ici à 2027, aux réformes existantes (transfèrement de détenus vers des établissements moins surpeuplés, incitation au travail en détention…) et à celles entrées en vigueur très récemment.


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :