Publicités

A Grasse, la récolte du jasmin bat son plein pour les 100 ans du Chanel N°5

“Légère au départ, l’odeur peut devenir persistante sur la peau avec un côté animal”: près de Grasse, la cueillette du jasmin bat son plein pour le parfum Chanel le plus vendu au monde, le mythique N°5, qui fête ses 100 ans cette année.
Cultivée désormais sur moins d’une douzaine d’exploitations autour de cette ville, berceau historique de la parfumerie, la petite fleur blanche –Jasminum Grandiflorum pour les botanistes– éclot la nuit et se ramasse le matin.
Un labeur éprouvant effectué à 90% par des femmes, courbées ou accroupies sous le soleil entre les rangées d’arbustes, exclusivement à la main et d’un geste répété des milliers et des milliers de fois puisqu’il faut 8.000 à 10.000 fleurs pour faire un kilo à la pesée en fin de matinée.
Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :