Publicités

Des épices de meilleure qualité en France, mais encore des anomalies

La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a réalisé 219 visites de producteurs, importateurs, distributeurs, sites de vente en ligne et fait analyser 138 prélèvements de juillet à octobre 2019 sur le marché français, selon un communiqué publié mardi.
Ces opérations s’inscrivent dans le cadre d’un “plan de contrôle européen” conduit à l’initiative de la Commission européenne ciblant “poivre, paprika et piment, cumin, curcuma, safran et origan”.
Les enquêteurs de la DGCCRF ont “notamment contrôlé que les épices commercialisées ne comportaient pas de colorants non autorisés, qu’elles n’étaient pas contaminées ou adultérées (présence d’amidon, de grignons d’olives.
Publicités
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :