Spatial : en quête de compétitivité, ArianeGroup va supprimer 600 postes

Les perspectives de lancement d’Ariane 6 portent finalement sur un besoin de sept tirs par an, soit 30% de moins que lors du lancement du projet 2014. « Rien ne nous fait croire que le plan de 2.500 effectifs en moins d’ici 2025 n’est plus d’actualité », a réagi Benoit Dalgalarrondo, délégué syndical CGT. La concurrence de l’Américain SpaceX devient un paramètre incontournable pour le groupe européen.
%d blogueurs aiment cette page :