Publicités

Les Sicav de Cristal ont sacré les meilleurs gestionnaires de fonds du pays

Le cru 2021 des Sicav de Cristal se distingue cette année par la présence parmi les gagnants de cinq maisons de gestion belges. Cela signifie que la moitié des prix décernés le sont en faveur de gestionnaires locaux. Un petit cocorico pour nos gestionnaires de la place belge ! Dans un environnement économique et financier très difficile guidé par la situation sanitaire et des taux d’intérêt faibles, les gestionnaires ont dû naviguer avec une réelle expertise pour sélectionner les bonnes valeurs en portefeuille. Les principales qualités qui émergent parmi les gagnants de cette année sont nombreuses.

>> Lire aussi : Notre dossier complet

Il fallait d’abord faire preuve d’une sacrée dose d’opportunisme. Plus que jamais, il fallait être au bon moment au bon endroit. La sélection à la fois sectorielle et des titres en particulier a, semble-t-il, joué un grand rôle. Parfois les investissements ont été payants. Parfois, ils ont nui à la performance du fonds. On assiste aussi à une certaine transparence chez certains gestionnaires qui avouent avec humilité s’être trompés dans certains de leurs choix.

Il fallait aussi être aux commandes et faire preuve de courage lors de la baisse soudaine des marchés et la reprise qui a suivi. Certains ont fait preuve de clairvoyance pour revoir l’allocation du portefeuille en adaptant certains choix tactiques. Il est vrai que certains fonds performent mieux dans les baisses de marché là où d’autres excellent dans les périodes de hausses.

Quelle que soit la classe d’actifs, il fallait faire preuve d’une extrême vigilance dans ces périodes troublées. Certains sont aussi attachés à des convictions fortes auxquelles ils ne dérogent pas. C’est la consistance dans leurs choix qui a été le moteur de leur performance. Pour l’avenir, c’est l’optimisme qui semble prévaloir chez la majorité des acteurs du secteur de la gestion. Ils semblent confiants et sont prêts à profiter des effets du retour de la croissance et des conséquences attendues en matière de politique monétaire et aides budgétaires. Toutes ces qualités réunies devraient permettre au monde de la gestion de continuer à bien performer.

Une méthodologie dédiée aux Sicav de Cristal

Les Sicav de Cristal décernées par La Libre Belgique et De Standaard ont enfin pu reprendre leur présentation traditionnelle. Après plus d’une année marquée par la pandémie du Covid-19 et des reconfinements à répétition, la campagne de vaccination offre enfin une éclaircie. Les marchés boursiers ont encaissé le coup. En effet, de nombreux investisseurs “paniqués” ont vendu leurs actions en subissant de lourdes pertes. Ensuite, cette baisse a été considérée comme pouvant être une opportunité d’achat. En novembre 2020, les cours des actions sont enfin repartis à la hausse. On a assisté aussi à une rotation dans les portefeuilles au profit des actions “value”.

Dans le contexte actuel et face aux incertitudes quant au variant Delta, il paraît de plus en plus difficile de faire son choix parmi les très (trop ?) nombreux produits financiers mis sur le marché. Les investisseurs se basent encore trop souvent sur la seule performance des fonds. Aujourd’hui, La Libre et De Standaard décernent des récompenses sur base des rendements entre le 1er juillet 2020 et le 30 juin 2021. Cette remise des prix met ainsi en avant les meilleurs fonds par catégorie sur base de leurs performances. Ces Sicav de Cristal se focalisent alors sur dix catégories de fonds : les sicav investies en actions belges, les sicav investies en actions mondiales, en actions européennes, en actions américaines, en actions small&mid caps, les sicav en obligations d’entreprises et les sicav en obligations gouvernementales. Viennent ensuite les trois prix décernés aux sicav patrimoniales mixtes défensives, neutres et dynamiques. Les classements sont établis par la société Symex et sous sa responsabilité. Ils sont donnés à titre purement indicatif. Les rédactions de la Libre et du Standaard ont opté pour une méthodologie simple. Les fonds sont classés au sein de chaque catégorie selon la performance “pure” sans tenir compte de leur volatilité.

Cette performance est calculée sur base de l’évolution des fonds sur un an du 1er juillet 2020 au 30 juin 2021 qui est pondérée à 75 %. En marge de cette performance, la variation de performance sur trois ans est pondérée à concurrence de 25 %. Seuls les fonds commercialisés en Belgique vers le grand public (retail) sans ticket d’entrée minimal peuvent entrer en ligne de compte dans ces classements. Pour chaque fonds nominé et primé, cet élément a bien été confirmé par les émetteurs. Cet élément relève de leur responsabilité et ne peut engager la rédaction des deux publications.

Rappelons cependant que la performance ne doit pas être le seul critère qui doit être pris en considération lors du choix d’une sicav. Les performances passées ne sont pas une garantie concernant celles du futur. On ne le répétera jamais assez ! Ce classement est donc publié à titre indicatif. En aucun cas, ces prix et nominations ne peuvent être assimilés à des conseils en investissement. Rappelons que la gestion de patrimoine n’est pas un sprint mais un marathon qui s’apprécie donc dans le temps et sur la longueur. Il ne faut pas perdre de vue l’horizon de placement et ses objectifs d’investissement. Avant d’investir il est toujours conseillé de faire un passage par le KIID, ce document propre à chaque sicav et qui renseigne l’investisseur sur le niveau de risque, les frais, l’univers d’investissement et les performances du fonds. Des documents dont les informations viennent compléter cette remise de prix.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :