Economie

Samaya relocalise une partie de son savoir-faire en France

Samaya, concepteur de tentes d’alpinisme de nouvelle génération, va réintroduire une partie de la fabrication sur son site haut-savoyard.

Créée en 2018 par Ghislain Piper, un ancien sportif de haut niveau, Samaya a fait une entrée aussi rapide que remarquée sur le marché. La technicité de ses tentes d’alpinisme, ultralégères et compactes, lui a permis d’écouler en quelques mois ses stocks. En 2021, ses ventes s’envolent de 400 %. « Depuis trois ans, les prototypes se sont succédé avec, comme dénominateur commun, l’apport de la recherche et du développement sur l’évolution des structures et des tissus membranés », explique Ghislain Piper.

De nouveaux locaux

Convaincue que sa stratégie de croissance doit s’appuyer sur une réflexion plus globale autour de la responsabilité sociale et environnementale, Samaya a décidé de relocaliser en France une partie de sa production. Ce choix vise à se réapproprier pleinement son savoir-faire, à entreprendre une rationalisation des lieux de fabrication en fonction de ses lieux de vente, ainsi qu’à relancer une filière en voie d’extinction en France : la fabrication de tentes et d’accessoires de voyage ultra-techniques.

Cette relocalisation s’effectue dans le Design Center et l’atelier de confection aménagés dans les nouveaux locaux de 1.000 m² sur le parc d’activités des Glaisins, à Annecy-le-Vieux. La start-up a également embauché des ingénieurs, une responsable d’atelier et des modélistes / prototypistes.

Début 2021, Samaya a levé 1,5 million d’euros auprès d’investisseurs privés comme Jean-Marc Pambet, l’ancien président de Salomon, et Benoît David, un spécialiste de la finance.

Sport
Biens d’équipement
Les tentes Samaya sont réputées pour leur légèreté