Publicités

Point S se lance dans la vente de voitures d’occasion

Point S enchaîne décidément les succès et les initiatives. Tandis que le chiffre d’affaires est encore en progression de 22 % sur les cinq premiers mois de l’année, que le réseau approche des 900 points de vente en France et que la marque arrive dans son 50e pays – le Brésil – le spécialiste lyonnais du pneu se lance un nouveau pari : vendre des voitures.

Après s’être diversifié dans l’entretien auto en 2007, avoir ouvert en 2012 ses premiers centres auto avec surface de vente, s’être positionné sur le marché industriel en 2013, avoir décliné son concept en petit format de ville en 2016, avoir intégré le marché du pare-brise en 2019 et créé un nouveau concept dédié à l’écomobilité (vente, entretien, réparation de deux-roues électriques) début 2022, le spécialiste du pneu Point S, né en 1972, franchit un cap majeur en se lançant dans la vente de voitures.

Un partenariat avec le lyonnais Starterre

La tête de réseau a développé un logiciel pour permettre à ses 400 adhérents français de gérer cette nouvelle activité et signé des contrats avec diverses sociétés spécialisées. Ainsi, un premier stock de 2.000 véhicules est-il disponible grâce à un partenariat avec le lyonnais Starterre, expert de la vente de véhicules aux professionnels et aux particuliers. Les adhérents qui seront intéressés par le dispositif (certains vendent déjà des véhicules) devront suivre une formation pour maîtriser le logiciel normalisant les annonces sur leur site web, pour proposer les financements et garanties mais également pour les services associés comme la gestion des factures, les cartes grises et la relation client.

L’utilisation de ce service se fait à la carte pour chaque adhérent qui pourra sélectionner les véhicules qu’il voudra dans la base afin de les intégrer à son propre site web et y ajouter éventuellement les véhicules qu’il aura lui-même repris. Il pourra acheter lui-même les véhicules au partenaire ou ne servir que d’intermédiaire ; reprendre un véhicule à un particulier ou le faire reprendre.

2021 a été marquée par un record de ventes de véhicules d’occasion eu égard à la pénurie de voitures neuves. Pour profiter de la tendance, Point S prévoit de nouer des partenariats avec d’autres vendeurs de voitures. Pour autant, l’ambition de vente n’est pas démesurée : « Nous visons 2.000 véhicules par an », indique Joël Arandel, directeur des opérations, bien conscient d’avoir face à lui « les constructeurs et les mandataires ». Cet objectif est attendu pour 2025 dans l’hypothèse où 200 adhérents s’engagent dans la démarche, ce qui serait déjà quasiment le cas.

La marge moyenne pour un adhérent sera de 800 à 1 000 euros par véhicule

« La marge moyenne pour un adhérent sera de 800 à 1 000 euros par véhicule plus 2 à 4 % du montant financé le cas échéant et quelques pourcents en fonction des volumes du financement et de garanties », poursuit Joël Arandel. Sans compter que la vente de véhicules pourra générer ensuite des ventes pour les ateliers d’entretien et de pneus.

Point S a réalisé en 2021 un chiffre d’affaires de 576 millions d’euros en France. Le réseau est constitué à ce jour de 624 points de vente Point S, 149 centres PPS, 25 centres Happy Cars et 5 centres Warning ; et d’un total de 5.800 points de vente dans le monde.

Commerce / Négoce
vente de véhicule Point S - bref eco
POINT S GROUP
Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :