Burn-out : comment Delphine Cochet a appris à lâcher prise

A la tête de Ma Bonne Fée, un réseau de nurses de nuit qui a pivoté en service de bien-être pour salariés, Delphine Cochet a traversé pendant la crise sanitaire un moment d’abattement qui lui a donné envie de tout laisser tomber. L’entrepreneuse a mis un an pour remonter la pente.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :