Booking.com conclu un « accord amiable » de 153 millions d’euros avec le fisc français

Le leader européen de la réservation en ligne affirme avoir toujours été en règle avec la fiscalité française et se réjouit de l’accord amiable.
%d blogueurs aiment cette page :