Thomas Hantz décoré de l’Ordre national du mérite par Nicolas Sarkozy

Devant un parterre particulièrement nourri de personnalités du Grand Paris, réunies dans les salons du Pré Catelan, au bois de Boulogne, Thomas Hantz, président du club des Acteurs du Grand Paris, s’est vu remettre jeudi 1er décembre 2022 l’insigne de son grade dans l’Ordre national du mérite des mains de l’ancien président de la République Nicolas Sarkozy. Ce dernier, successivement goguenard et grave, mais toujours amical et bienveillant, a salué l’engagement constant du récipiendaire au service de l’intérêt général.

Le ban et l’arrière-ban du Grand Paris étaient présents pour cette soirée. On notait notamment la présence du président de la métropole du Grand Paris Patrick Ollier, du vice-président du conseil régional en charge de l’aménagement Jean-Philippe Dugoin-Clément, du maire d’Issy-les-Moulineaux André Santini, qui fut un des mentors de Thomas Hantz, de l’ancien secrétaire d’Etat chargé du développement de la région Capitale Christian Blanc ou du président du Syndicat interdépartemental pour l’assainissement de l’agglomération parisienne François-Marie Didier.

Nicolas Sarkozy et sa conseillère Véronique Waché avec Patrick Ollier et André Santini. © Jgp

Nicolas Sarkozy et Thomas Hantz. © Jgp

Nicolas Sarkozy. © Jgp

© Jgp

Thomas Hantz. © Jgp

© Jgp

Christian Blanc, ancien secrétaire d’Etat en charge du développement de la région Capitale, était présent. © Jgp

L’ancienne ministre Nicole Guedj ou le conseiller-maître à la Cour des comptes Henri Guaino figuraient aussi parmi les personnalités qui avaient fait le déplacement. De nombreux opérateurs des secteurs de la construction et de l’immobilier, de l’énergie, de la mobilité ou des réseaux étaient également présents.

Résilience et combativité

Nicolas Sarkozy a évoqué l’amour qu’il vouait à sa mère comme point commun avec Thomas Hantz. Il a loué la résilience, la combativité ainsi que la sensibilité du récipiendaire. L’ancien président a livré un discours improvisé, comme à son habitude, alternant déploration de la crise de la civilisation occidentale, attaque contre son successeur à l’Élysée – « le Grand Paris a même résisté à François Hollande, c’est dire » – et ode aux valeurs traditionnelles, de respect filial et d’attention portée aux ainés notamment. Le tout devant une assistance largement conquise. « Ce n’est pas l’argent qui fait le projet mais le projet qui fait l’argent », a déclaré Nicolas Sarkozy à propos du Grand Paris, se félicitant au passage que l’actuel président de la République « ait compris que ce projet était une source de recettes et pas seulement un coût ».

Sans dissimuler son émotion, Thomas Hantz a exprimé, s’adressant au président Sarkozy « l’honneur et une joie qui s’accordent avec le privilège de m’inscrire dans la filiation d’un projet que vous avez voulu, le Grand Paris, et dont les fonts baptismaux ont été portés par vous, monsieur le ministre, cher Christian Blanc, avec votre formidable cabinet ». « Ce Grand Paris a résisté aux aléas politiques de trois quinquennats (c’est dire sa force) et nous contribuons encore aujourd’hui à sa réalisation », a poursuivi l’ancien responsable des relations avec la presse et les entreprises de la Société du Grand Paris, désormais délégué aux affaires publiques et territoriales France de Derichebourg multiservices.

Alimenter les coopérations

Thomas Hantz a émaillé son discours de nombreuses références littéraires, citant notamment Balzac au rang de ses inspirateurs. Il a évoqué la figure de ses grands-parents adulés, évoquant son grand-père inspecteur divisionnaire de police, chef de la sûreté à Blois, qui fut également décoré de l’Ordre national du mérite par Nicolas Sarkozy. « Je veux saluer le bureau de notre association et je tiens à les citer tous : Valérie Cathely, Olivier Frard, Christelle Tang, Maria Breidy, Ludovic Raes, David Lebon. Et toi aussi cher François-Marie Didier, depuis si longtemps dans l’aventure avec nous », a-t-il déclaré.

« Nous nourrissons toujours nos deux objectifs fondateurs, a poursuivi le président d’Acteurs du Grand Paris : alimenter et faire vivre la vision d’origine du Grand Paris et être une instance indépendante, connectée à toutes les forces vives de la métropole francilienne, afin d’alimenter les coopérations pour mieux travailler ensemble, pour la réussite du Grand Paris au service de ses millions d’habitants actuels à et venir ».


Go to Source
Author: Jacques Paquier

%d blogueurs aiment cette page :