Gironde : plus de 400 hectares brûlés dans le Médoc, la commune de Saumos évacuée

Une enquête a été ouverte pour déterminer l’origine du sinistre, « à priori criminelle », selon les gendarmes de la Gironde.

Article rédigé par

Radio France

Publié le 12/09/2022 22:53 Mis à jour le 13/09/2022 00:09

Temps de lecture : 1 min.

Un incendie en cours dans le Médoc à Saumos, près de Lacanau, rapporte France Bleu Gironde. Plus de 400 hectares sont déjà partis en fumée. La situation n’est pas maîtrisée. Une enquête a été ouverte pour déterminer l’origine du sinistre, « à priori criminelle », selon les gendarmes de la Gironde. Le maire de Saumos évoque trois départs de feu quasi-simultanés.

Les 500 habitants de Saumos ont été évacués par précaution. Ils sont dirigés vers Sainte-Hélène et Le Temple. Une trentaine d’habitants a trouvé refuge dans le gymnase du Porge. Le camping municipal a aussi été mis à disposition. La départementale 5 est coupée dans les deux sens entre Saumos et Le Temple et entre Le Temple et Sainte-Hélène jusqu’à nouvel ordre.

En tout, 340 sapeurs-pompiers de Gironde, de Charente-Maritime et du Lot-et-Garonne sont sur place et sont aidés par les moyens aériens de la Sécurité civile : deux Canadair, deux hélicoptères bombardiers d’eau, un Dash. « Nous craignons des orages sur la zone avec de fortes rafales qui pourraient aggraver la situation », a expliqué lundi soir sur franceinfo le lieutenant-colonel Laurent Pham, officier communication Sdis 33 de Gironde.

L’incendie a démarré en milieu d’après-midi. Le feu est qualifié « d’assez virulent » par les pompiers qui évoquent des conditions météo défavorables : chaleur, sécheresse, faible hygrométrie et du vent. « Le départ de feu vers 15 heures était tellement rapide et violent qu’on a eu du mal à le contenir et le feu a progressé »., explique le lieutenant-colonel Laurent Pham.  L’incendie est « relativement similaire » à ceux de cet été. « Ce sont des feux qui sont partis très rapidement avec une violence qu’on a rarement connue », indique l’officier communication SDIS 33 de Gironde.

« Ces feux ont des vitesses de propagation très importantes et malheureusement on est toujours en train de courir derrière et d’essayer de les maintenir et de les contenir. »

Lieutenant-colonel Laurent Pham, Sdis 33

à franceinfo

Les fortes chaleurs et le manque de pluie ont asséché « la végétation et le feu évolue très rapidement sur ces zones. »  Des renforts sont attendus, notamment une douzaine de pompiers de Haute-Vienne qui partent lundi soir avec deux camions-citernes, un véhicule de liaison et un véhicule logistique.


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :