Cisjordanie : un adolescent palestinien tué lors de heurts avec l’armée israélienne

Ces nouvelles violences interviennent au lendemain d’affrontements qui ont fait deux morts côté Palestinien et un mort côté Israélien.

Article rédigé par

France Télévisions

Publié le 15/09/2022 07:45 Mis à jour le 15/09/2022 07:47

Temps de lecture : 1 min.

Un adolescent palestinien a été tué jeudi 15 septembre lors de nouveaux heurts avec l’armée israélienne dans un secteur du nord de la Cisjordanie occupée en proie à de vives tensions ces derniers mois. Selon le ministère palestinien de la Santé, Uday Salah, âgé de 17 ans, a été tué d’un « tir à la tête » par les forces israéliennes lors d’une opération dans le village de Kfar Dan, situé à proximité de Jénine, région de la Cisjordanie au coeur d’affrontements armés ces derniers mois.

Mercredi, un soldat israélien et deux Palestiniens du village de Kfar Dan, ont été tués lors d’échanges de tirs au checkpoint de Jalameh, point de passage entre Israël et la Cisjordanie occupée situé à quelques kilomètres de Jénine. Des sources palestiniennes ont fait état tôt jeudi matin d’une présence des forces israéliennes dans le village de Kfar Dan.

De son côté, l’armée israélienne a indiqué être déployée à Kfar Dan pour « identifier les maisons des deux terroristes » ayant tué un soldat israélien, dans le but ensuite de les détruire comme le veut sa politique contre les auteurs d’attaques anti-israéliennes. Le commandant israélien Bar Falah, âgé de 30 ans, a été enterré mercredi soir au cimetière militaire de Netanya, au nord de Tel-Aviv.

Depuis une série d’attentats anti-israéliens à partir de mars qui ont fait 19 morts, l’armée israélienne a multiplié ses opérations dans le nord de la Cisjordanie, territoire occupé depuis 1967 par l’Etat hébreu, notamment dans les régions de Naplouse et Jénine où des groupes armés palestiniens sont actifs. Ces opérations, fréquemment émaillées de heurts avec la population locale ou des combattants, ont fait des dizaines de morts côté palestinien et conduit à l’arrestation de plus de 1 500 personnes selon le chef de l’armée israélienne, Aviv Kohavi.


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :