JO 2024 : « On aura 50% des billets à moins de 50€ avec des billets à 24€ dans tous les sports », annonce Tony Estanguet

Pour acheter un ticket, il faudra d’abord s’inscrire sur le site paris2024.org à partir du 1er décembre 2023. Un tirage au sort sera ensuite organisé.

Article rédigé par

Radio France

Publié le 22/09/2022 10:50 Mis à jour le 22/09/2022 10:51

Temps de lecture : 1 min.

« C’est inédit », assure Tony Estanguet, le président du comité d’organisation des Jeux olympiques de Paris 2024. À 673 jours de l’ouverture des JO, il annonce sur franceinfo jeudi 22 septembre, que « 50% des billets à moins de 50 euros avec des billets à 24 euros dans tous les sports y compris en athlétisme et en natation ». « Sur la partie paralympique, c’est à partir de 15 euros et 50% des billets à moins de 25 euros », ajoute-t-il.

>>> Stades abandonnés, chantiers démesurés, pollution… Paris 2024 va-t-il avoir les mêmes conséquences écologiques que les précédents JO ?

Dix millions de billets seront mis en vente. Pour obtenir le Graal, il faudra forcément s’inscrire sur le site paris2024.org à partir du 1er décembre 2023. Mais il n’y aura pas de places pour tout le monde, un tirage au sort sera organisé. « C’est toujours le principe des loteries, explique Tony Estanguet. Il y a plus de demandeurs que de billets disponibles. Même si on a 13 millions et 400 000 billets, puisque c’est 10 millions sur la partie olympique et 3 millions et 400 000 billets sur la partie paralympique », a-t-il expliqué.

Tony Estanguet invite les Français à devenir membre du Club Paris 2024 pour augmenter leurs chances d’obtenir des billets :  « On va tirer au sort en priorité les membres du club ». Le président du Comité d’organisation assure avoir fait le nécessaire pour lutter contre le trafic de faux billets : « C’est la première fois, il y aura une seule plateforme d’achat. Ça sera digital pour tous les billets et la seule plateforme où on pourra acheter ou revendre ses billets, ce sera sur cette plateforme. On travaille depuis très longtemps maintenant avec des experts sur le sujet pour que cette billetterie soit vraiment sûr », a-t-il assuré.


Continuer à lire sur le site France Info

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :