Six palestiniens tués dans des raids israéliens en Cisjordanie

Publié le : 25/10/2022 – 14:55

En Cisjordanie occupée, six Palestiniens ont été tués dans des raids de l’armée israélienne dans la nuit de lundi à mardi. Les forces de l’État hébreu ont visé principalement la ville de Naplouse. C’est là qu’opère depuis quelques mois, un nouveau groupe armé palestinien baptisé « Areen Al Oussoud », la « fosse aux lions » en français.

Publicité

Avec notre correspondant à Jérusalem, Sami Boukhelifa

Les combattants ont multiplié ces dernières semaines les attaques contre des positions de l’armée d’occupation israélienne. Dans la foulée, l’armée a resserré l’étau sur Naplouse, fief de ces combattants palestiniens.

Les affrontements prennent désormais la forme d’une guérilla urbaine. Le groupe palestinien « Areen Al Oussoud » a comme base arrière, la vieille ville de Naplouse. Une casbah aux rues étroites, difficile d’accès, où les troupes israéliennes tentent pourtant des incursions éclair.

Dans la nuit de lundi à mardi, les forces d’occupation ont lancé un raid. Des échanges de tirs sont entendus. Des déflagrations retentissent dans le centre de Naplouse. Le tout est documenté dans des vidéos publiées en ligne.

Communication sur les réseaux sociaux

Car l’une des forces de ce groupe de l’ombre, c’est sa communication sur les réseaux sociaux. Très vite, un appel est lancé et des jeunes Palestiniens envahissent la vieille ville de Naplouse. L’objectif est de soutenir « Areen Al Oussoud » et stopper l’opération de l’armée israélienne.

►À lire aussi : Un nouveau groupe armé palestinien dans le viseur des forces israéliennes dans la ville de Naplouse

« Areen Al Oussoud », très populaire auprès de la jeunesse, s’érige en défenseur de la cause palestinienne. Dans ses rangs, il regroupe aussi bien des membres des traditionnelles factions armées palestiniennes, que des combattants complètement désaffiliés. Leur mot d’ordre est de « mettre un terme à l’occupation par le combat ».

Un changement de méthode qui semble déstabiliser l’armée israélienne. Peu habitués à négocier avec les groupes armés palestiniens, les responsables de l’État hébreu auraient, selon des médias israéliens, proposé une amnistie aux combattants de « Areen Al Oussoud », s’ils acceptent de déposer les armes. Mais l’offre a été rejetée.


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :