Brésil : la ville d’Atafona bientôt engloutie par la mer

Publié le 30/10/2022 16:06 Mis à jour le 30/10/2022 17:08

France 2

Article rédigé par

S. Feydel, M. Anglade, E. Capozoli, I. Desclaux, N. MurviedroFrance 2

France Télévisions

Le Brésil fait face ces dernières années à des épisodes climatiques extrêmes. Atafona, dans l’État de Rio, une cité balnéaire très en vogue dans les années 60, est victime de la montée des océans. Elle est sur le point d’être engloutie.

Il y a peu, les habitants d’Atafona (Brésil) se retrouvaient au café. Un monde perdu aujourd’hui. Au fil des ans, l’érosion a provoqué l’avalement par l’océan de 500 maisons dans la ville. Sônia Ferreira a perdu son habitation. “Ça a commencé à s’effondrer. Un petit bout est tombé, puis un autre. C’était très triste de voir ma maison s’effondrer morceau par morceau”, se souvient-elle. Aujourd’hui, elle vit dans une petite dépendance encore intacte. 

Atafona perd plus de cinq mètres de littoral en moyenne chaque année. L’érosion dans la ville est l’une des plus fortes au monde. À cause du réchauffement climatique, la force des vents au large a changé, les vagues sont plus violentes, amplifiant le phénomène destructeur. “Cette érosion va augmenter au fur et à mesure de l’élévation de la mer. Ça s’aggrave à cause du réchauffement climatique, avec l’augmentation des événements météorologiques extrêmes« , commente Eduardo Bulhoes, géographe marin à l’université fédérale de Fluminense (Brésil). Dans le monde, un quart du littoral est déjà touché par l’érosion.


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :