DOCUMENT FRANCEINFO. Iran : Isabelle Adjani appelle les femmes qui portent le voile à l’enlever, par solidarité avec « celles qui se font massacrer pour ce geste »

Il y a un mois, l’actrice française avait, comme d’autres artistes, coupé une de ses mèches de cheveux pour envoyer, dit-elle, « un peu de forces » aux Iraniennes qui défient le régime des mollahs.

Article rédigé par

Radio France

Publié le 07/11/2022 06:36 Mis à jour le 07/11/2022 06:47

Temps de lecture : 1 min.

Alors que les manifestations contre le régime se poursuivent en Iran, l’actrice française Isabelle Adjani appelle lundi 7 novembre sur franceinfo les femmes qui portent le voile dans le monde « à l’enlever ». Un geste de solidarité avec les Iraniennes « qui se font massacrer pour ce geste », explique la comédienne. « Ce combat des Iraniennes me donne envie d’attendre des femmes qui portent le voile de l’enlever, dans le monde entier, par solidarité pour celles qui se font tuer, massacrer, en faisant ce geste », justifie-t-elle.

>>> Mahsa Amini « n’était pas politisée » mais « voulait être indépendante », confie son cousin

Il y a un mois, plusieurs femmes artistes parmi lesquelles Isabelle Adjani, Juliette Binoche, Pomme ou encore Marion Cotillard avaient coupé une mèche de leurs cheveux afin de soutenir le mouvement de contestation né en réaction à la mort de Mahsa Amini.

Cette étudiante de 22 ans est morte le 16 septembre, trois jours après son arrestation à Téhéran par la police des moeurs qui lui reprochait d’avoir enfreint le code vestimentaire strict de la République islamique. « Ce que nous avons fait à travers ce geste, c’est simplement envoyer aux Iraniennes un message qui peut leur apporter un peu de force », affirme Isabelle Adjani.

Selon l’actrice, « le monde va mal » car « il n’y a jamais eu autant de gens psychiquement dérangés au pouvoir dans autant de pays ». « Ce n’est pas nous qui allons changer la politique des mollahs et les ramener à une raison humaine », reconnaît toutefois la comédienne. 

De nouvelles protestations ont eu lieu dimanche en Iran, y compris dans des universités et des régions kurdes du Nord-est, le mouvement de contestation ne montrant aucun signe de répit malgré la répression. Selon le dernier bilan de l’ONU, au moins 250 personnes sont mortes dans le cadre de ces manifestations.


Continuer à lire sur le site France Info

%d blogueurs aiment cette page :